GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    René Depestre (2ème partie)

    René Depestre, février 2018. © Yasmine Chouaki

    Emission spéciale René Depestre, poète, romancier et essayiste, rencontré chez lui à Lezignan-Corbières, à l'occasion de la parution de son autobiographie Bonsoir Tendresse, parue chez Odile Jacob.
    Tout un week-end dans les pots de confiture d’un poète, ça vous dit ? C’est pas tant les confitures de René Depestre qui nous intéressent que son bourgeonnement poétique permanent. A 91 ans, sa vieille Olivetti jamais très loin, il scrute l’écriture comme un horizon éternellement possible. Installés, depuis hier, dans sa Villa Hadriana, belle maison du sud de la France, nous évoquions ses années de révolution haïtienne et cubaine des années 50/60, ses combats contre la dictature et pour le communisme, puis contre le communisme et pour la liberté. C’est à lire dans Bonsoir tendresse, son autobiographie qui se lit comme le roman d’une vie intellectuelle écoulée sur tout un siècle. D’exils en expulsions successives, René Depestre aura aussi provoqué des tempêtes poétiques auprès des plus grands. Même par un Aimé Césaire qui l’aura finalement sacré ‘poète de la fraîcheur, de la sève qui monte, de la vie qui s’épanouit’.

    Les choix musicaux de René Depestre

    Vinicius de Moraes & Tom Jobim Garota de ipanema

    Rachmaninov

    Martha Jean-Claude Ezuli Malado

    • Mbarek Ould Beyrouk

      Mbarek Ould Beyrouk

      J’ai oublié la musique de tes pas, je n’entends plus que le grondement de leurs bottes. C’est p.29 de «Je suis seul», nouveau roman …

    • Haris Haka Resic

      Haris Haka Resic

      C’est comme ça qu’on le présente «le beau Haris Resic». Donc le beau Haris Resic est là. Un comédien, chanteur cinquantenaire, …

    • Fanny Glissant

      Fanny Glissant

      Bizarre parfois le destin... pourquoi ne s’est-elle pas retrouvée plus tôt sur la route d’ESM, Fanny Glissant ? Je n’saurais dire, …

    • Mouloud Mimoun

      Mouloud Mimoun

      Le cinéma arabe et le journalisme, l’Algérie entre 2 portes et la France sa terre natale : je vous présente Mouloud Mimoun. On pourrait …

    • Mehdi Ben Attia

      Mehdi Ben Attia

      Mehdi Ben Attia a le sens de la famille. Cherchez pas, pour lui ceux qui font partie du cercle intime s’appellent Bunel, Pasolini, Godard ou Chabrol. Né …

    • Feurat Alani

      Feurat Alani

      C’est sérieux et c’est savoureux : c’est l’Irak de Feurat Alani, journaliste né à Paris de parents irakiens. Tombé …

    • Sidiki Bakaba

      Sidiki Bakaba

      L’exil est une espèce de longue insomnie, c’est c’que disait ce cher Victor Hugo. Peut-être que Sidiki Bakaba va pouvoir dormir à …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.