GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Royaume-Uni: les ratés du partenariat public/privé

    Le Bart Hospital, fruit du partenariat public/privé PFI. © Marie Billon

    Selon un rapport parlementaire britannique, les projets de l’Etat pris en charge par le privé coûtent au final beaucoup plus cher au contribuable. Ainsi, les coûts de construction d’une école sont révisés à la hausse de 40%, quand c’est une entreprise privée qui s’en occupe.
    Et c’est dans ce contexte, que Carillion, deuxième groupe britannique de BTP et de services, a fait faillite, début janvier 2018. Une faillite catastrophique quand on sait que l’un des principaux clients de Carillion est le Royaume-Uni ! L’entreprise construisait et gérait pour l’Etat plus de 400 écoles, hôpitaux et prisons. Un partenariat public/privé poussé très loin, appelé PFI en Grande-Bretagne, pour Private finance initiative. Et ce genre de contrat est désormais fortement décrié. Marie Billon.

    Ce que révèle l’assassinat du journaliste en Slovaquie
    Il y a 10 jours, les corps du journaliste Jan Kuciak et de sa compagne étaient retrouvés sans vie à leur domicile. Depuis, la Slovaquie est plongée dans la crise politique. Jan Kuciak enquêtait sur les liens entre des proches du Premier ministre Robert Fico et des hommes d’affaires italiens liés à la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise. Les appels à la démission se multiplient, dernier en date celui du président Andrej Kiska.
    En Italie, les arrestations de sept Italiens (libérés depuis) n’ont surpris personne, les spécialistes rappellent d’ailleurs les dangers de laisser ces mafias proliférer en Europe. Alexis Rosenzweig et Cécile Debarge.

    Paysage sec de l'Alentejo au Portugal. (Photo d'illustration) DEA / ARCHIVIO J. LANGE/DeAgostini/Getty Images

    Le Portugal meurt de soif
    Fleuves presque à sec, incendies meurtriers, agriculteurs désespérés... Comme son voisin espagnol, le Portugal doit faire face à une période de sécheresse extrême. Un phénomène qui menace de devenir plus fréquent avec le changement climatique. 80 % du territoire sont affectés par cette sécheresse. Et malgré la pluie qui a enfin fait son apparition, la situation reste préoccupante. La presse portugaise s’en fait largement l’écho. Marie-Line Darcy.

    Des rats dans les cuisines irlandaises
    La presse irlandaise adore faire ses choux gras des meilleures feuilles du rapport de l’Autorité de sûreté alimentaire. Un compte rendu d’inspections menées dans des ateliers de préparation ou des restaurants. Les lecteurs du très sérieux Irish Times se font détailler par le menu certaines découvertes peu appétissantes. Julien Lagache.


    Sur le même sujet

    • Portugal

      Incendies au Portugal: la ministre de l’Intérieur démissionne

      En savoir plus

    • Portugal

      Près de 40 morts dans les incendies qui ravagent le Portugal et l'Espagne

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.