GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Aujourd'hui
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: le Nigeria bat l’Islande (2-0) dans le groupe D de l’Argentine et se relance pour la qualification en huitièmes de finale
    Dernières infos
    • Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 212 morts (CIDH)
    • Mondial 2018: le Brésil s'impose, avec deux buts dans les arrêts de jeu, face au Costa Rica 2-0
    • Pétrole: L'Opep «unanime» pour une augmentation «d'environ un million de barils par jour» (ministre saoudien)

    Sophie Fillières, si belles en ce miroir

    Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer dans «La belle et la belle» de Sophie Fillières. Crédits: Claire Nicol- Cristmas in july

    C’est l’histoire d’une seule femme prénommée Margaux. Mais, c’est aussi l’histoire de deux femmes prénommées Margaux. L’une, quadra, est incarnée par Sandrine Kimberlain ; l’autre, la vingtaine, est jouée par Agathe Bonitzer. Petit à petit, les deux Margaux vont se rendre compte qu’elles sont en réalité une seule et même personne, mais avec 25 ans d’écart. C’est donc à la fois l’histoire d’une seule femme et d’un duo miroir, mais c’est aussi l’histoire d’un triangle amoureux, car entre les deux Margaux qui n’en sont qu’une, il y a Marc, auquel Melvil Poupaud prête ses traits. Un film qui se joue du temps qui passe, qui interroge avec humour et légèreté notre capacité à faire les bons choix, à influer nous-mêmes sur le cours de notre vie. Un film qui parle de chacun de nous, dans le concret de la vie réelle, mais dont le titre sonne comme celui d’un conte. La Belle et la Belle, le nouveau film de notre invitée Sophie Fillières, sort mercredi 14 mars 2018 dans les salles françaises.

    Au menu de ce café gourmand, Margaux Bédé nous présentera les expositions de Katharina Grosse et Tatiana Trouvé, Les Nombreuses Irrégularités jusqu'au 29 avril 2018 à la Villa Médicis. José Marinho nous fait découvrir une nouvelle fondation d'art contemporain, La Fayette Anticipations dans le centre de Paris. Nous partons ensuite au théâtre avec Marie Gicquel qui nous présente le Festival En Actes à Villeurbanne. Un curieux festival qui propose de «marier» un jeune auteur à un metteur en scène, dans le but de faire naître une pièce sur l'actualité.
    Carmen Lünsmann nous emporte en musique vers des compositrices, interprètes et musiciennes oubliées ou réhabilitées, et nous présente le coffret Marie Jaëll – à découvrir dans la collection « Portraits » du Palazzetto Bru Zane.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.