GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le Kremlin pousse les Russes à aller voter

    Affiche de campagne de Vladimir Poutine à Stavropol, en Russie, en mars 2018. REUTERS/Eduard Korniyenko

    L’élection présidentielle se tient, le dimanche 18 mars 2018, et se limitera sans surprise à un tour. Les sondages promettent à Vladimir Poutine une large victoire. Le président russe, à la tête du pays depuis 18 ans - si l’on inclut ses quatre années comme Premier ministre-, n’est confronté à aucun concurrent d’envergure, ce qui retire au scrutin toute forme de suspense. Le Kremlin a besoin de donner une légitimité à cette élection. Il faut donc inciter les Russes à aller voter. Etienne Bouche.

    Cliquez ici pour voir la vidéo

    Le clip tourné dans l’Oural, censé inciter les électeurs à aller voter. www.youtube.com/watch?v=wXZFEZwukJg&feature=youtu.be

    Thierry Baudet. A 35 ans, le chef du Forum pour la démocratie présente le visage bourgeois du populisme eurosceptique. © Wikimedia

    Thierry Baudet, le nouveau visage du populisme néerlandais
    Après le résultat des élections italiennes qui a vu la montée spectaculaire du populiste Mouvement 5 étoiles et celle la Ligue du Nord d’extrême droite, les regards se tournent vers les Pays-Bas. Le 21 mars 2018, les électeurs votent pour les municipales. Un parti fait une percée dans l’opinion, après seulement un an d’existence : le Forum pour la démocratie. Derrière ce succès, on trouve le jeune et charismatique Thierry Baudet, désormais comparé au leader populiste Pim Fortuyn, assassiné en 2002. Antoine Mouteau.

     

    La télévision publique hongroise. https://www.mediaklikk.hu/m1/

    Des journalistes aux ordres en Hongrie
    Il est aujourd’hui difficile pour un journaliste d’exercer son métier en Russie, mais aussi dans certains pays de l’UE, comme en Hongrie. Depuis son arrivée au pouvoir en 2010, le Premier ministre Viktor Orban n’a cessé de renforcer son emprise sur les médias, notamment l’audiovisuel public. Des dizaines de journalistes ont été renvoyés. Radio et télévision publiques sont aujourd’hui contrôlées et dirigées au plus haut niveau de l’Etat. Florence La Bruyère.
    Cliquez ici

    Une commission d’enquête contre l’audiovisuel public lituanien
    La commission est dirigée par un homme politique, lui-même soumis à une enquête fouillée des journalistes. Beaucoup crient au règlement de compte politique. Marielle Vitureau.

    Sortir à Bruxelles, championne du jogging. La région de la capitale belge met en en œuvre un «plan-jogging», avec un objectif affiché : faire venir des touristes. Laxmi Lota.


    Sur le même sujet

    • Russie / Ukraine

      Présidentielle russe: Vladimir Poutine se rend en Crimée

      En savoir plus

    • Russie

      Présidentielle en Russie: Ksenia Sobchak, figure opposante émergente

      En savoir plus

    • Bonjour l'Europe

      Russie: avec une élection jouée d'avance, Vladimir Poutine ne fait pas campagne

      En savoir plus

    • Carrefour de l'Europe

      En Russie, Vladimir Poutine déjà réélu

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.