GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 27 Avril
Samedi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Cameroun: un ancien méthanier reconverti pour produire du gaz liquéfié

    Un méthanier. C'est un bateau de ce type qui a été reconverti pour produire du gaz liquéfié. Getty Images/Kimimasa Mayama

    Le Cameroun est le premier pays à produire du gaz liquéfié à bord d'un ancien méthanier. Une infrastructure très économique.

    Le Cameroun inaugure une solution très bon marché pour les petits producteurs de gaz qui veulent exporter : la liquéfaction du gaz au large des côtes, à bord d’un ancien méthanier. La première unité flottante de liquéfaction du gaz a été créée en Malaisie, mais pour le Cameroun, l'entreprise Golar a reconverti un ancien navire de transport de gaz naturel liquéfié.

    Coût : 700 milliards de francs CFA, l'équivalent de 1 milliard d'euros. Beaucoup moins cher que les infrastructures à terre qui de l'Australie au Qatar, géants du gaz naturel liquéfié, coûtent une cinquantaine de milliards de dollars d'investissements.

    Infrastructure économe et souple

    L'ancien navire a commencé à liquéfier ses premiers volumes de gaz camerounais cette semaine. Après avoir traversé les océans depuis Singapour où il a été transformé en unité de liquéfaction, Hilli Episeyo, c'est le nom de ce méthanier-usine, a jeté l'ancre au large de Kribi, il a été raccordé à la production de gaz encore sous forme gazeuse des gisements maritimes camerounais de Sanaga et d'Ebomé, exploités par Perenco et la SNH camerounaise.

    Il devrait produire 1,2 million de tonnes de gaz naturel liquéfié par an. C'est une petite production même par rapport au Nigeria, où elle est dix fois plus importante, mais la technologie très souple permet tout de même au Cameroun d'exporter du gaz, et pas seulement de le consommer pour ses propres besoins nationaux.

    Une première aussi pour Gazprom

    C'est Gazprom Trading qui commercialisera ces volumes de gaz naturel liquéfié camerounais. Pour le géant russe du gaz, c'est également une nouveauté. Pour la première fois, Gazprom achète directement du gaz naturel liquéfié à long terme. C'est une façon de se positionner sur ce marché du GNL en plein boom depuis que les Etats-Unis se sont mis à exporter sous cette forme leur gaz de schiste.

    Bientôt au Sénégal et en Mauritanie

    L'unité de liquéfaction camerounaise pourrait faire école au Sénégal et en Mauritanie, pour mettre en valeur leurs récentes découvertes de gaz. Et on peut imaginer que d'autres pays du golfe de Guinée qui ont, au contraire, besoin de gaz pour fabriquer de l'électricité recevront du GNL camerounais qu'ils retransformeront en gaz dans leurs propres petites unités flottantes de regazéification.

    Des infrastructures beaucoup plus légères que les gazoducs. Et beaucoup plus modulables, selon les prix offerts par les fournisseurs et les acheteurs du monde entier.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.