GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Côte d'Ivoire, la 2e édition des Adicom Days

    La page d'accueil du site de la 2e édition Adicom qui s'est tenue à Abidjan, en Côte d'Ivoire les 1er et 2 mars. Adicom.com

    D'abord Paris, maintenant Abidjan : les 1er et le 2 mars derniers se tenaient les Africa Digital Communication Days - Adicom Days en version courte. Après la première édition dans la capitale française l'an dernier, c'est en Côte d'Ivoire que se sont réunis certains acteurs de l'économie numérique africaine. Environ 500 blogueurs, Youtubeurs et autres influenceurs du web issus du continent, mais aussi des marques internationales, ont répondu à l'appel pour cet événement inédit en Afrique de l'Ouest. Preuve que le marketing numérique et par internet a le vent en poupe.

    La crème de la crème a fait le déplacement ! Le Français Wil Aime, la Nigériane Uche Pedro du site Bella Naija, le Camerounais Tonjé Bakang de la plateforme vidéo Afrostream. Tous ont fêté l'économie numérique à l'Institut français de Côte d'Ivoire.

    Une première dans la région, une consécration aussi, pour la célèbre blogueuse ivoirienne Edith Brou : « Réunir les influenceurs, les blogueurs et les marques sur un seul et même espace, c’est inédit. On aura des influenceurs qui vont impacter la Côte d’Ivoire mais aussi, le Nigeria, les Etats-Unis, impacter au-delà des frontières. »

    Comme Edith Brou, beaucoup ont commencé sur internet avant même l'arrivée des réseaux sociaux. Il y a encore une dizaine d'années, très peu de monde aurait misé sur ces influenceurs du web, comme ils se définissent eux-mêmes. Désormais, avec leurs millions d'aficionados sur le net, les marques se les arrachent.

    La Camerounaise Diane Audrey Ngako, fondatrice du site de tourisme Visiter l'Afrique : « Aujourd’hui les influenceurs peuvent créer du contenu de qualité et donner de l’intérêt à votre d’une marque, à votre entreprise tout en communiquant avec les followers. »

    Loin d'être une simple rencontre entre influenceurs, les Adicom Days représentent un véritable forum du marketing numérique. La blogueuse culinaire béninoise Karelle Vignon-Vullierme peut témoigner de l'impact sur son activité après la première édition parisienne.

    « En un an, on s’est rendu compte que notre chiffre avait presque doublé. Pendant les Adicom Days, j’ai rencontré des partenaires qui nous ont fait confiance et qui m’ont demandé de leur réaliser des recettes. De 30 000 abonnés, on est passé à 50 000 sur Facebook et l’année dernière, pendant les Adicom Days, on a lancé l’application mobile et là on est à plus de 12 000 téléchargements. »

    Si les influenceurs forment une chaîne, le communicant congolais Kahi Lumumba en forge les maillons, lui qui a lancé les Adicom Days. « Quand on est dans le monde de la communication, on se doit d’avoir à la fois une stratégie de veille, de production, de diffusion de contenus, de messages. L’objectif d’Adicom Days est également de sensibiliser les communicants du continent pour qu’ils investissent plus dans leur communication digitale parce que c’est là que l’on peut mesurer son retour sur investissement. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.