GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Mort de Winnie Mandela: « Ce qui va rester, c’est sa lutte, c’est son combat»

    Winnie Madikizela-Mandela, l'ex femme de Nelson Mandela, ici en juin 2012. REUTERS/Siphiwe Sibeko

    Winnie Mandela, l’ex-épouse de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, est décédée cet après-midi lundi 2 avril à l’âge de 81 ans. Décédée des suites « d’une longue maladie », a annoncé son porte-parole. Elle avait en effet été hospitalisée à plusieurs reprises depuis le début de l’année. Winnie Madikizela-Mandela, qui « était l’une des plus grandes icônes de la lutte contre l’apartheid », a « sacrifié sa vie pour la liberté de l’Afrique du Sud », a souligné un porte-parole de la famille. Pour l’analyste politique sud-africaine Liesl Louw-Vaudran, Winnie Madikizela-Mandela aura été une femme d’exception.

    « Après sa mort, ce qui va rester, c’est sa lutte, c’est son combat toujours aux côtés des pauvres, même après la fin de l’apartheid [...] Elle est très populaire. C’est une femme des petites gens. Elle est très aimée à travers l’Afrique du Sud. »


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: Winnie Mandela est morte

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.