GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Skripal: Moscou menace l'UE de «représailles» après de nouvelles sanctions
    • France/Stocamine: l'Etat renonce à extraire les déchets dangereux toujours enfouis (document officiel)
    • L'ambassadrice d'Italie convoquée au ministère français des Affaires étrangères après des propos de Di Maio
    • Henri d'Orléans, comte de Paris, prétendant orléaniste au trône de France est décédé à l'âge de 85 ans
    • France/Audition de Benalla au Sénat: «Je ne détiens aucun secret sur qui que ce soit», n'exerce «aucun chantage»
    • France: Google condamné à 50 millions d'euros d'amende par la Cnil pour défaut d'informations de ses utilisateurs (officiel)
    • Au Burkina Faso, Christophe Diabiré vient d'être nommé au poste de Premier ministre
    • RDC: reprise des programmes de RFI à Kinshasa
    • Zimbabwe: arrestation du patron du syndicat à l'origine de la grève générale, selon ses avocats
    • Audition au Sénat: Benalla reconnaît avoir commis «un certain nombre d'erreurs»
    • Venezuela: arrestation des militaires qui se sont rebellés contre Maduro (armée)
    • Nom de la Macédoine: le Parlement grec se prononce jeudi (agence ANA)
    • Scandale de la viande de cheval: le procès Spanghero s'ouvre ce lundi à Paris
    • Venezuela: des militaires appellent dans une vidéo à ne pas reconnaître le président Nicolas Maduro
    • Syrie: le groupe EI revendique une attaque ce lundi contre des forces kurdes et américaines (organe de propagande)
    • Politique française: Yannick Jadot (EELV) se déclare contre une loi «anticasseurs» (BFMTV et RMC)
    • Les transports publics nationaux seront bientôt gratuits au Luxembourg, «ce sera payé via les impôts», indique un ministre
    • Grand débat national: les Républicains fustigent les «meetings de campagne» d'Emmanuel Macron (porte-parole)
    • Attentat de Salisbury: l'Union européenne sanctionne les chefs du renseignement militaire russe (officiel)
    • Frappes en Syrie: Israël ne laissera «pas passer» les actes «d'agression» iraniens, selon Netanyahu

    La Chine taxe 128 produits américains... mais pas le soja

    Des containers avec de la marchandise, sur le port de Nanton, dans la province du Jiangsu. REUTERS/China Daily

    La Chine réplique aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium chinois, en imposant ce lundi des taxes sur 128 produits américains. En majorité des produits agricoles, dont les fruits et le porc, mais curieusement pas le soja.

    La Chine impose des taxes de 15 à 25% sur une centaine de produits agricoles américains. Les Etats-Unis auront désormais beaucoup plus de mal à vendre notamment leurs fruits en Chine, ils y faisaient un tabac. En particulier les cerises. Le fruit rouge a rapporté à lui seul 122 millions de dollars aux arboriculteurs américains l'an dernier.

    En Chine, le marché semblait prometteur, avec des opérations spéciales en ligne qui pouvaient donner lieu à plusieurs dizaines de milliers de tonnes vendues en une journée par les grossistes chinois. Le marché asiatique était également juteux pour les fruits secs des Etats-Unis, en particulier les amandes, la Californie en a expédié pour 100 millions de dollars l'an dernier.

    Un revers pour des secteurs de l'agriculture américaine

    Si l'on ajoute le porc américain désormais taxé à 25%, c'est probablement 1,8 milliard de dollars d'exportations agricoles perdues pour les Etats-Unis. Les produits concurrents d'Europe, du Canada ou d'Australie prendront leur place. La Chine pourrait aussi encourager sa propre production de cerises ou de pommes, et elle pourra mieux protéger sa propre production porcine.

    Un revers donc pour des secteurs entiers de l'agriculture américaine, mais l'essentiel, le soja américain, est préservé. C'était pourtant une menace que brandissait Pékin, or le soja rapporte 12 milliards de dollars aux Etats-Unis. Un revenu autrement plus important.

    Préserver le soja, un choix stratégique

    Mais le gouvernement chinois n'a pas les moyens de se priver de la graine oléagineuse américaine. Pour nourrir ses élevages, les récoltes de l'Argentine et du Brésil n'y suffiraient pas et d'autant moins cette année avec la sécheresse argentine. Le soja a déjà connu une inflation néfaste à la balance commerciale chinoise et Pékin ne va pas se tirer une balle dans le pied en renchérissant davantage ses importations de soja !

    Taxer les cerises ou les amandes porte moins à conséquence pour Pékin. De même que taxer l'éthanol américain, la Chine n'en a plus guère besoin pour en faire du biocarburant, depuis qu'elle a libéré les stocks publics de maïs chinois, disponibles désormais pour fabriquer de l'éthanol en Chine.


    Sur le même sujet

    • Chine / Etats-Unis

      Tensions commerciales: 128 produits américains taxés par la Chine

      En savoir plus

    • Chine / Etats-Unis

      La Chine «ne restera pas les bras croisés» face aux menaces de taxes américaines

      En savoir plus

    • Etats-Unis / Chine

      Donald Trump déterre la hache de guerre commerciale avec la Chine

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.