GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Faut-il condamner les médecines alternatives?

    Homéopathie. © DR

    Demain on célèbre les 70 ans de l’Organisation mondiale de la Santé. A cette occasion, le débat du jour se penche sur les médecines alternatives : homéopathie, acupuncture ou encore ostéopathie. Il y a quelques semaines, 124 professionnels de santé français ont publié une tribune dans la presse pour dénoncer ces médecines dites douces, au motif qu’elles ne reposent pas sur un fondement scientifique. Faut-il leur donner raison ? Les médecines alternatives sont-elles inefficaces, voire dangereuses comme certains l’affirment ? C’est la question du jour.

    Pour en débattre :

    - Daniel Scimeca, médecin homéopathe. Président de la fédération française de la société d’Homéopathie.

    - Céline Berthié, médecin généraliste et signataire de la Tribune parue dans Le Figaro.

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.


    Sur le même sujet

    • Invité France

      Tribune contre les «médecines alternatives»

      En savoir plus

    • Priorité santé

      Médecine traditionnelle et médecine moderne

      En savoir plus

    • Le Conseil Santé

      Adapter la médecine moderne à la médecine traditionnelle

      En savoir plus

    • Le Conseil Santé

      Médecine moderne : quelle place pour la médecine traditionnelle ?

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?
    Les quotas d'immigration se réinvitent dans le débat public français. C'est le ministre de l'intérieur Christophe Castaner qui en a parlé, récemment, dans la presse, mais il n'est pas le premier. Emmanuel Macron les évoquait sans les nommer, dans sa lettre (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.