GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Il est nécessaire de «restaurer l'ordre» à Hong Kong (ministère chinois de la Défense)
    • Fusillade en Californie dans la ville de Fresno: quatre morts et six blessés (police)
    • Manifestations et violences en Iran: Téhéran condamne le soutien de Washington à des «émeutiers»
    • Biélorussie: aucun représentant de l'opposition n'a été élu aux législatives (résultats officiels)
    • «Déchets, ça déborde! On fait quoi?» Journée spéciale ce lundi sur les antennes de RFI dès 6h TU (7h heure de Paris)
    • Hong Kong: la loi interdisant le port du masque est jugée anticonstitutionnelle (Haute cour)

    L’Atelier des médias est Charlie Hebdo

    © DR

    Le 7 janvier 2015 au soir, après l’attaque qui a touché le journal Charlie Hebdo, les peuples du monde et de France ont choisi de se réunir. Se réunir ensemble pour témoigner de leur solidarité et de leur révolte. Peu après, la rédaction de Mediapart a accueilli une vingtaine de journalistes et de militants pour une veillée en hommage à Charlie Hebdo, à ses équipes, aux victimes de la tuerie qui s’est déroulée le matin même.

    Dans cette émission, vous entendrez les voix de la rue, les témoignages et les réflexions de femmes et d’hommes, journalistes ou non.

    Aujourd’hui à cause des barbares et en mémoire des Justes, l’Atelier des Médias est Charlie Hebdo.

     

    Lire la suite sur : http://atelier.rfi.fr/profiles/blogs/l-atelier-des-medias-est-charlie-hebdo

     

    La chronique de Marie-Catherine Beuth : Lettre à Charlie

    © DR

    Cher Cabu, cher Charb, salut Wolinski, Hello Honoré, Hello Tignous,
    Que c’est triste et étrange de vous écrire cette lettre. Quand je me suis réveillée mercredi, ici, à San Francisco, tout mon Facebook, tout mon Twitter, criait « Charlie ». Ça m’a surprise.
    Un clic a suffit pour comprendre le drame qui s’était produit et, immédiatement, ma gorge s’est nouée. D'un clic, les héros de ma jeunesse bédéphile avaient disparu.
    Pour mes amis américains, le drame était un peu plus difficile à réaliser. Ils étaient effrayés, certes, par la tragédie qui vous a surpris en pleine conférence de rédaction. Mais ils étaient surtout inquiets à l’idée que j’aie pu perdre des amis dans cette sinistre histoire.
    Lire la suite sur : http://atelier.rfi.fr/profiles/blogs/lettre-a-charlie

    La chronique de Francis Pisani : Charlie et Ahmed

     

    Dans le désarroi, je m'accroche à deux images. La première est celle - vite retirée - du tueur assassinant un homme à terre, blessé, désarmé. J'ai peu d'atomes crochus avec ceux qui ont pour fonction de faire respecter l'ordre, d'empêcher que ça bouge. Et le voleur m’est toujours plus sympathique que le pandore. Je ne suis pas, pour rien, fils de Brassens et de 68, sympathisant de plus d'un trublion.

    Lire la suite sur : http://atelier.rfi.fr/profiles/blogs/charlie-et-ahmed

     


    Sur le même sujet

    • France / Terrorisme

      Attentat à Charlie Hebdo: cinq dessinateurs emblématiques assassinés

      En savoir plus

    • France

      Charlie Hebdo: l’attentat le plus meurtrier en France depuis 40 ans

      En savoir plus

    • France / Terrorisme

      Attentat à Charlie Hebdo: Bernard Maris, une voix de l'antilibéralisme

      En savoir plus

    • France/Terrorisme

      Attentat contre Charlie Hebdo: réécoutez nos éditions spéciales

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.