GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Gaza: la difficile prise en charge des blessés de la «Marche du retour»

    Une jeune fille lance des pierres lors d'affrontements avec les troupes israéliennes lors d'une manifestation où les Palestiniens réclament le droit de retourner dans leur pays, à la frontière entre Israël et Gaza, le 13 avril 2018. ©REUTERS/Mohammed Salem

    Pour la troisième semaine consécutive, des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza ont encore manifesté près de la frontière israélienne, vendredi dernier. Israël voit ce que les Palestiniens appellent la « Grande Marche du Retour » comme des « émeutes » et ses soldats ont tiré à balles réelles sur les manifestants. Depuis le 30 mars, 34 personnes ont été tuées. Et près de 1 500 autres ont été blessées par balle. Leur prise en charge est un défi. Reportage dans la bande de Gaza de Hassan Jaber et Guilhem Delteil.


    Sur le même sujet

    • Israël / Gaza

      Gaza: l'armée israélienne détruit un nouveau tunnel dans le secteur de Jabaliya

      En savoir plus

    • Bande de Gaza / Israël

      «Marche du retour» à Gaza: un Palestinien tué et de nombreux blessés

      En savoir plus

    • Israël / Territoires Palestiniens

      Gaza: haute tension et débrouille au 3e vendredi de la «Grande marche du retour»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.