GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot / Allemagne: le Suisse Lucien Favre nouvel entraîneur du Borussia Dortmund
    • En raison d’un mot d’ordre de grève national, les antennes de RFI et la mise à jour de nos sites peuvent être perturbées ce mardi
    • Inde: au moins dix morts du virus Nipah (nouveau bilan officiel)
    • Commerce international: feu vert de l'Union européenne (UE) à des négociations avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande
    • Irak: un jihadiste belge condamné à mort pour appartenance au groupe Etat islamique (AFP)
    • Soirée Macron à Las Vegas: Muriel Pénicaud est au pôle financier pour être entendue par les juges (journalistes AFP)
    • Italie: la Commission européenne appelle à la mise en place d'une politique budgétaire «raisonnable» (vice-président)
    • Parcoursup en France: «plus de la moitié» des élèves auront une réponse positive à leurs voeux dès mardi soir (Blanquer)

    La Chine ouvre son marché automobile, une première concession à Donald Trump?

    Les présidents des Etats-Unis Donald Trump (g) et de la Chine Xi Jinping, le 9 novembre 2017 à Pékin. AFP/Nicolas Asfouri

    Les constructeurs automobiles pourront bientôt s’installer librement en Chine. C’était une demande pressante de Donald Trump, la Chine est-elle en train de capituler devant le président américain ?

    La fin des coentreprises obligatoires dans l’automobile, mais aussi dans le naval et l’aéronautique pour tous les investisseurs étrangers. Cela sonne comme une concession majeure faite par la Chine. Mais Pékin continue à alimenter la guerre qui l’oppose à l’Amérique en annonçant simultanément l’imposition de droits de douane massue sur les importations de sorgho américain. C’est un peu la politique de la carotte et du bâton. Alors que les Etats-Unis sont toujours à l’offensive. Ils viennent de s’en prendre au géant chinois des télécoms ZTE, qui n’a plus le droit d’utiliser des composants américains pendant 7 ans. Et alors que l’administration américaine prépare une nouvelle liste de produits chinois susceptibles d’être taxés davantage en entrant aux Etats-Unis.

    Donald Trump est en train de mettre la Chine à terre ?

    Avec cette concession la Chine semble reculer, mais cette décision était prévue depuis un an. Et puis l’économie chinoise n’a pas vraiment l’air d’être en difficulté, de souffrir pour le moment de cette guerre commerciale. Et c’est le FMI qui le dit le plus clairement : dans ses prévisions de printemps le fonds a confirmé deux faits à l’avantage de Pékin. En premier lieu, son économie est toujours au mieux de sa forme. La croissance sera de 6,8 % en 2018. Deuxièmement, c’est en grande partie grâce à elle que le reste du monde jouit cette année encore d’une dynamique de forte croissance. La Chine avec l’Inde sont perçus comme les deux moteurs de la planète. Avec un bémol pour le monde entier : les tensions commerciales peuvent remettre en cause cette trajectoire.

    Qui va profiter de l’ouverture du marché automobile chinois ?

    Tesla apparait comme le grand gagnant, car les constructeurs de véhicule électrique pourront s’installer librement dès cette année. Elon Musk convoite depuis longtemps le marché chinois. Le premier marché automobile au monde et le plus actif pour les voitures hybrides ou électriques. C’est aussi un marché où la concurrence est de plus en plus vive et les fabricants chinois de plus en plus pugnaces. Près de 200 entreprises chinoises sont déjà sur le créneau du véhicule électrique. Et n’oublions pas que depuis trois ans c’est un groupe chinois qui est le numéro un mondial du véhicule électrique. Il s’appelle BYD, « build your dream ». Le Californien arrive sur des routes déjà bien encombrées.

    BYD, comme les autres constructeurs chinois, va souffrir de l’arrivée de nouveaux joueurs ?

    Les plus grands constructeurs chinois devenus leaders du marché domestique grâce aux « joint ventures » passés avec les marques étrangères sont les plus exposés. Leurs actions ont plongé après cette annonce. Car ils ont profité des alliances passées avec les Occidentaux pour grossir, mais ils n’ont pas réussi à rivaliser avec leur partenaire en innovant comme l’espérait l’Etat chinois. Le risque est limité. Sortir de la coentreprise sera sans doute trop chère pour tenter les étrangers déjà installés. Et la plupart des grandes marques étrangères étant déjà implantées en Chine il y aura peu de nouveaux entrants. Cette petite dose de concurrence est en revanche plutôt bien perçue par les nouveaux trublions de l’automobile chinoise. Des groupes privés qui ont envie d’en découdre. Il y a quatre ans Li Shufu, le patron de Geely, celui qui a racheté le suédois Volvo, demandait déjà la fin des restrictions pour les constructeurs étrangers qui d’après lui nuisent aux clients chinois et à la compétitivité du secteur. Le coup de semonce de Donald Trump a précipité un mouvement que les Chinois eux-mêmes ont appelé de leurs vœux.

     

    En bref,

    Aux Etats-Unis Starbucks fermera ses 8 000 cafés pendant une demi-journée pour offrir à ses employés une formation contre les comportements racistes.

    Après l’arrestation très controversée de deux clients noirs dans un café de Philadelphie, la chaine cherche à faire amende honorable. Les deux personnes arrêtées sans raison valable attendaient tout bonnement un ami. Cette intervention policière déclenchée par un coup de fil d’un employé a été filmée et a déclenché sur Twitter une campagne de boycott de Starbucks.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Le marché de l’aluminium ébranlé par les sanctions américaines contre Rusal

      En savoir plus

    • Chine

      A Boao, Xi Jinping se pose à nouveau en défenseur du libre-échange contre Trump

      En savoir plus

    • Japon / Chine / Etats-Unis

      La Chine et le Japon s'entendent pour relancer leurs liens diplomatiques

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.