GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Inde: un train percute une foule; on déplore une soixantaine de morts, des personnes rassemblées pour un festival hindou à Amritsar
    • Plusieurs explosions dans des centres de vote à Kaboul (responsable et témoins)
    • Tanzanie: le milliardaire enlevé Mohammed Dewji annonce avoir été retrouvé (tweet)
    • Législatives: le président afghan Ashraf Ghani invite la population à «sortir et voter»
    • Syrie: le groupe EI libère six des 27 otages de Soueida (OSDH)

    Ode européenne sur fond de Brexit

    Le drapeau de l'Union européenne près du drapeau britannique, devant le City Hall, à Londres, le 22 juin 2016. AFP/Léon Neal

    Hymne vibrant à l’Europe, à Strasbourg, par le président français, et reconstitution de ligue pas vraiment dissoute à Londres, avec la réunion des chefs d’Etat du Commonwealth sur fond de Brexit. Deux villes, deux ambiances radicalement différentes. Nous commencerons par la seconde avant de décrypter à travers la presse étrangère ce rêve éveillé franco-européen. Au Royaume-Uni, les partisans de la sortie de l’Union européenne ont beaucoup utilisé l’argument du Commonwealth, pour mieux enterrer l’UE. Comme si ce regroupement de 53 pays autour de la reine Elizabeth II pouvait compenser la perte de 27 partenaires commerciaux. Rien n’est moins sûr. C’est en tout cas l’avis de nombreux spécialistes qu’a rencontrés Marie Billon.

    La chronique d’Eve Minault
    Avec un coup d’œil sur la presse et les sites étrangers qui décryptent tous en Une le fameux plaidoyer pro Europe d’Emmanuel Macron. Et plutôt cocasse, c’est le site britannique de la BBC qui salue la performance du président français.

    La place Saint-Pierre à Rome, le 8 avril 2018. REUTERS/Alessandro Bianchi

    Ma Nuit au musée, à Rome
    La fiction est devenue réalité avec cette initiative innovante du musée du Vatican. Il est désormais possible d’échapper à la foule et aux queues interminables, pour contempler le jugement dernier de Michel-Ange, dans une atmosphère très privilégiée. Explications à Rome d’Eric Senanque.

    Swedish tech
    Spotify pour écouter de la musique, Skype pour parler à ses amis à l’étranger, Minecraft pour jouer, vous ne le savez peut-être pas, mais toutes ces marques emblématiques des nouvelles technologies sont suédoises. Et à l’heure où Spotify est entré à la bourse de New York, il nous a semblés intéressant de comprendre comment un petit pays de dix millions d’habitants pouvait donner naissance à des licornes, ces entreprises valorisées à plus d’un milliard de dollars. Reportage de Frédéric Faux dans cette swedish tech qui bouleverse autant l’économie que notre quotidien.

    Amour, sexe et socialisme
    C’est une approche historique assez décalée que propose jusqu’à la fin du mois de juillet le musée de la RDA à Berlin. Amour, sexe et socialisme, tel est le titre de l’exposition qui nous dit comment des régimes politiques aussi différents que ceux de RDA et de RFA ont pu influencer la vie intime des Allemands et des Allemandes. A Berlin Deborah Berlioz.


    Sur le même sujet

    • Vivre ailleurs

      Brexit et climat des affaires chez les expatriés au Royaume-Uni

      En savoir plus

    • Royaume-Uni / Brexit

      Royaume-Uni: le Brexit, encore un an d'incertitudes

      En savoir plus

    • Invité du matin

      Brexit: «Les conséquences économiques et sociales peuvent être très grandes»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.