GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Injures envers Alain Finkielkraut: un homme a été placé en garde à vue (parquet de Paris)
    • Après le Pakistan, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en visite en Inde
    • Etats-Unis: Donald Trump a nommé son nouveau ministre adjoint de la Justice, Jeffrey Rosen
    • Japon: la justice ordonne le dédommagement de 152 évacués de Fukushima à hauteur de de 3,4 millions d'euros (tribunal)

    L'ETA demande pardon: «une tentative de normalisation»

    Couverture «Histoire des Espagnols, des guerres napoléoniennes à nos jours», de Benoît Pellistrandi. Perrin

    L'organisation basque ETA , qui a tué plus de 800 personnes en plusieurs décennies de lutte contre l’État espagnol, a pour la première fois demandé « pardon » à ses victimes, préambule à la dissolution unilatérale du groupe séparatiste, qui a déclenché une polémique en réservant ce pardon aux seules victimes n'ayant pas participé au conflit. Pourquoi cette demande en pardon intervient-elle aujourd'hui ? Éléments de réponse avec Benoît Pellistrandi, historien spécialiste de l'Espagne contemporaine.


    Sur le même sujet

    • Espagne

      Espagne: les séparatistes basques d'ETA demandent «pardon» à leurs victimes

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.