GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: May va retourner à Bruxelles pour rediscuter de la question de la frontière irlandaise
    • Affaire Skripal: Moscou menace l'UE de «représailles» après de nouvelles sanctions
    • France/Stocamine: l'Etat renonce à extraire les déchets dangereux toujours enfouis (document officiel)
    • L'ambassadrice d'Italie convoquée au ministère français des Affaires étrangères après des propos de Di Maio
    • Henri d'Orléans, comte de Paris, prétendant orléaniste au trône de France est décédé à l'âge de 85 ans
    • France/Audition de Benalla au Sénat: «Je ne détiens aucun secret sur qui que ce soit», n'exerce «aucun chantage»
    • France: Google condamné à 50 millions d'euros d'amende par la Cnil pour défaut d'informations de ses utilisateurs (officiel)
    • Au Burkina Faso, Christophe Diabiré vient d'être nommé au poste de Premier ministre
    • RDC: reprise des programmes de RFI à Kinshasa
    • Zimbabwe: arrestation du patron du syndicat à l'origine de la grève générale, selon ses avocats
    • Audition au Sénat: Benalla reconnaît avoir commis «un certain nombre d'erreurs»
    • Venezuela: arrestation des militaires qui se sont rebellés contre Maduro (armée)
    • Nom de la Macédoine: le Parlement grec se prononce jeudi (agence ANA)
    • Scandale de la viande de cheval: le procès Spanghero s'ouvre ce lundi à Paris
    • Venezuela: des militaires appellent dans une vidéo à ne pas reconnaître le président Nicolas Maduro
    • Syrie: le groupe EI revendique une attaque ce lundi contre des forces kurdes et américaines (organe de propagande)
    • Politique française: Yannick Jadot (EELV) se déclare contre une loi «anticasseurs» (BFMTV et RMC)
    • Les transports publics nationaux seront bientôt gratuits au Luxembourg, «ce sera payé via les impôts», indique un ministre
    • Grand débat national: les Républicains fustigent les «meetings de campagne» d'Emmanuel Macron (porte-parole)
    • Attentat de Salisbury: l'Union européenne sanctionne les chefs du renseignement militaire russe (officiel)

    Total entend répondre à la demande de pétrole à long terme

    Le PDG de Total Patrick Pouyanné (2e à droite) et le ministre saoudien de l'Energie Khalid al-Falih (3e à droite), lors d'un forum à Paris, le 10 avril 2018. Philippe LOPEZ / AFP

    A l'occasion du sommet international du pétrole réuni à Paris, le PDG de Total a rappelé la stratégie du groupe français, à la fois tenir compte du réchauffement climatique, et fournir toujours plus d'énergie à la population de la planète. Patrick Pouyanné s'est adressé à une assemblée de meilleure humeur que l'an dernier.

    Le PDG de Total a inauguré le sommet international du pétrole dans une ambiance plus légère cette année. Le baril vaut aujourd'hui 74 dollars, contre 42 l'an dernier. Qui aurait pu prédire une telle remontée des prix ? Personne, a reconnu Patrick Pouyanné. L'action conjointe Opep-Russie a porté ses fruits, les désordres géopolitiques ont accéléré la hausse. Mais, attention, cette volatilité est dangereuse, avertit le patron du groupe français. Les prix bas avaient beaucoup dopé la consommation de pétrole et la croissance, il ne faut pas sous-estimer l'impact d'un pétrole près de deux fois plus cher.

    Quelle est dans ce contexte la stratégie de Total ? Le groupe pétrolier doit à la fois tenir compte des mutations imposées par les risques du changement climatique, tout en continuant à fournir toujours plus d'énergie à une population grandissante. Même si l'on utilise plus efficacement chaque baril dans les moteurs, c'est la fameuse efficacité énergétique qui agira selon Patrick Pouyanné plus vite que l'essor du véhicule électrique, la consommation de pétrole sera en 2040 au moins aussi importante qu'aujourd'hui.

    D'où les investissements que le groupe français a multiplié au cours des trois dernières années. C'était le bon moment, le prix des actifs était bas. Le choix s'est avant tout porté là où le baril coûte le moins cher à produire, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, d'Abu Dhabi à la Libye tout récemment. Mais aussi sur les pré-salifères en eau profondes du Brésil, rentables lorsque les réserves sont très grandes. L'Afrique subsaharienne, également, de l'Angola à l'Ouganda en passant par le Nigeria. Enfin la mer du Nord, avec l'acquisition de Maersk Oil.

    Une croissance de 5 % par an de la production de Total pendant cinq ans. De quoi la porter à 3 millions de barils par jour d'ici 2019-2020.

    La diversification est l'autre axe stratégique de Total. Diversification de l'amont à l'aval, raffinage et pétrochimie, pour capter les marges quand les cours sont faibles. Diversification du solaire au gaz, moins polluant. Total va racheter tous les actifs européens d'Engie dans le GNL. Le géant français du pétrole est aussi désormais le troisième fournisseur d'électricité en France puisqu'il vient de racheter Direct Energie.


    Sur le même sujet

    • France / Arabie saoudite

      Pétrole: Total et Aramco signent un accord pour développer le site de Jubail

      En savoir plus

    • Mauritanie

      La direction de Total Mauritanie reçoit les représentants du personnel en grève

      En savoir plus

    • Iran

      Iran: Total va signer un accord gazier important avec Téhéran

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.