GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Une lutte efficace contre les moyens de financement des organisations terroristes?

    Des combattants irakiens en position devant un symbole de l'Etat islamique. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    Comme chaque vendredi, nous retrouvons la chronique de Bruno Daroux, Le Monde en Questions. Cette semaine, retour sur la conférence internationale qui a réuni à Paris, experts, responsables et ministres de plus de 70 pays, pour améliorer la lutte contre le financement des organisations djihadistes, notamment l’organisation Etat islamique et al-Qaida. Et la question posée est la suivante : peut-on lutter efficacement contre les moyens de financement des organisations terroristes ?

    Il est difficile de lutter efficacement contre les moyens de financement des organisations terroristes, mais on peut progresser. Cela fait plus de 15 ans que les états cherchent à contrôler et combattre cet argent qui finance le terrorisme. Mais entre les financements privés, souvent par le biais de sociétés prête-nom ou de dons à des associations, les financements d’états parfois ou quasi étatiques, comme ce fut et c’est peut-être encore le cas du Qatar ou de l’Arabie Saoudite, les financements low-cost - transferts d’argent liquide, paiement par cartes prépayées, par téléphone mobile ou financements participatifs, bien difficile de repérer et de coordonner cette lutte.

    Il faut y ajouter bien sûr l’activisme des organisations elles-mêmes, qui après avoir perçu de l’argent, le réinvestissent, d’un argent propre en font un argent sale – à la différence des organisations criminelles classique comme la mafia par exemple. Elles le réinvestissent dans des commerces parfois parfaitement légaux, mais aussi illégaux, comme le trafic de drogue, d’armes ou d’êtres humains.

    L’objectif est de pouvoir ainsi à la fois entretenir le fonctionnement logistique de l’organisation, payer, loger ses combattants et leurs proches. Et en même temps bien sûr pouvoir commettre des attentats – les attentats du 13 novembre 2015 ont ainsi coûté environ 80 000 euros.

    La nécessité d’assécher l’argent de la terreur

    Face à ces organisations qui maîtrisent parfaitement toutes ces formes de financement, les nouvelles technologies et la propagande sur le web, le Président français a donc voulu réunir en France les représentants de 72 pays, pour sonner le tocsin et expliquer la nécessité de tout faire pour assécher l’argent de la terreur.

    L’intention est louable, certaines des mesures annoncées vont dans le bon sens bien sûr, comme la volonté de mettre fin à l’anonymat des transactions financières, de mieux tracer les dons aux organisations caritatives, de renforcer le gel des avoirs sur des individus plutôt que sur des institutions, et de conforter une instance déjà existante, le GAFI, Groupe d’action financière internationale, chargé de lutter contre le blanchiment de capitaux.

    Cette coalition de Paris qu’il appelle de ses vœux est la bienvenue, mais la coopération renforcée entre états et services n’est pas évidente. Pendant ce temps, pour citer le chef de l’État, « l’ennemi recule parfois sur le terrain, mais il ne disparaît pas, il s’adapte ». D’où cette mobilisation réclamée avec force ; il faudra la juger aux résultats.


    Sur le même sujet

    • terrorisme

      Terrorisme: les polices américaine et de l’UE neutralisent la propagande de l’EI

      En savoir plus

    • Terrorisme: le circuit du financement de l’organisation Etat islamique décrypté

      En savoir plus

    • Terrorisme

      Conférence à Paris sur la lutte contre le financement du groupe EI et d’Al-Qaïda

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.