GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
Aujourd'hui
Mardi 28 Mai
Mercredi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les Malgaches ne veulent pas revivre une nouvelle crise, selon le Sefafi

    Madagascar: manifestation de l'opposition à Antananarivo, le 25 avril 2018. REUTERS/Clarel Faniry Rasoanaivo

    La mobilisation est en demie teinte depuis le vote des lois électorales, critiquées par l’opposition qui estime qu'elles favorisent le parti au pouvoir. Ils étaient quelque milliers de manifestants au centre-ville d’Antananarivo tout au plus ces derniers jours. Pourtant les deux principaux partis d’opposition : le TIM de Marc Ravalomanana et le MAPAR d’Andry Rajoelina, appellent à manifester. Selon Sahondra Rabenarivo, membre du Sefafi, l’Observatoire de la vie publique, la population ne manque pourtant pas de raisons de se plaindre. Mais ne souhaite pas revivre une nouvelle crise.


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique

      Pdt H. Rajaonarimampianina : «Démissionner, ce serait trahir le peuple malgache»

      En savoir plus

    • Madagascar

      Madagascar: l'opposition tente de bloquer l'administration publique

      En savoir plus

    • Madagascar

      Madagascar: des députés d'opposition investissent les locaux des médias publics

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.