GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Aujourd'hui
Lundi 25 Juin
Mardi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    «La meute»: en Espagne, le gouvernement sous la pression des manifestants

    Les gens manifestent après qu'un tribunal espagnol a condamné jeudi cinq hommes accusés du viol collectif d'une femme de 18 ans au festival de taureaux San Fermin 2016 à 9 ans de prison. Sur les pancartes : «Ce n'est pas un abus, c'est un viol». REUTERS/Heino Kalis

    Le verdict de « la meute » ne passe toujours pas. Depuis que, jeudi dernier, l’audience provinciale de Navarre a décrété neuf ans de prison pour abus sexuels pour cinq Sévillans ayant abusé sexuellement d’une jeune fille de 18 ans en juillet 2016, en Navarre, l’heure est à la colère. Motif : on ne comprend pas pourquoi les juges ont parlé d'« abus sexuels » sans intimidation ni violence, et non pas de viol, charge bien plus grave. De la rue, de tous les partis politiques, des syndicats, des organisations féministes bien sûr, l’unanimité est totale : il faut réviser cette sentence qui fait scandale. Pourquoi est-ce que ce verdict ne passe pas ? Assiste-t-on vraiment à une contre-offensive ? François Musseau est correspondant RFI à Madrid. Eclairages.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.