GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Libye: argent accordé aux pays africains, «une relation à deux visages»

    Le leader libyen Mouammar Kadhafi, le 30 août 2010. Reuters/Max Rossi

    Jusqu'en 2011, jusqu'à sa chute, le colonel Kadhafi avait « l'argent facile ». Dons, valises, prêts bancaires, investissements... Une vingtaine de pays africains auraient profité des largesses du guide. Hasni Abidi, le directeur du Centre d'etudes et de recherches sur le monde arabe et méditerranéen, le Cernam, explique qu'il est difficile d'y voir clair entre prêts ou dons politiques et investissements, sans même évoquer les dessous de table, les valises remplies de dollars...

    « Il est difficile de revenir sur les prêts octroyés à des chefs d’État parce que ces derniers avaient sollicité le colonel Kadhafi pour un soutien financier. En revanche pour les prises de participations qui sont très importantes, effectuées par des sociétés libyennes ou par le Fonds souverain libyen, ils disposent de moyens à la fois juridiques, mais aussi politiques. Ce n’est pas pour rien que le ministre des Affaires étrangères libyen a demandé officiellement à plusieurs États, dont la France, d’aider son pays pour la récupération d’une partie. »


    Sur le même sujet

    • Libye

      La Libye veut récupérer l'argent prêté par Kadhafi aux pays africains

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.