GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • En raison d’un mot d’ordre de grève national, les antennes de RFI et la mise à jour de nos sites peuvent être perturbées ce mardi

    Le commerce équitable change d'échelle en France

    Un travailleur agricole congolais vérifie la qualité du café destiné au commerce équitable, à Kinshasa. Le café a été le pionnier du commerce équitable. AFP / Lionel Healing

    Un foyer français sur deux a consommé un produit du commerce équitable l'an dernier, contre seulement un sur trois l'an dernier. Les consommateurs se préoccupent de plus en plus des conditions de production et de la rémunération du producteur.

    Le commerce équitable change d’échelle en France, et cela réjouit l’association Max Havelaar, 25 ans après sa création. Le label qui regroupe 80 % des produits équitables commercialisés dans le monde a fait réaliser un sondage par OpinionWay auprès de 1000 consommateurs français.

    Si 90 % des personnes interrogées se préoccupent évidemment du prix des produits alimentaires, plus de la moitié désormais s’intéressent aussi aux conditions de leur production et à la personne qui les a produites. « Ça, c’est vraiment nouveau, observe Blaise Desbordes, directeur général de Max Havelaar France. Ces deux critères ont pris 20 % en un an, probablement de manière liée aux États généraux de l’alimentation, qui ont vraiment amené le débat public sur la question de la paupérisation des agriculteurs. »

    La banane vedette

    C’est une tendance de fond, alors que la consommation stagne en France, celle des produits bio ou équitables connaît une progression à deux chiffres. La vedette est aujourd’hui au rayon fruit : c’est la banane. « 10 % sont désormais labellisées équitables, qu’elles viennent d’Équateur, du Ghana, de République dominicaine ou du Cameroun ».

    Loin devant le café, le pionnier, qui s’impose déjà sur 3 % du marché français, plus que la moyenne mondiale. Succès également pour les litchis, l’ananas, le jus d’orange équitables...

    Imposer l’équitable dans la commande publique

    « Le commerce équitable en France sort de sa niche pour devenir une norme ». La grande distribution y a contribué. Mais 80 % des consommateurs veulent désormais trouver des produits équitables partout, jusque dans les cantines, selon le sondage.

    L’association Max Havelaar espère que la future loi « agriculture et alimentation » imposera les produits équitables aux côtés des produits bio et des appellations protégées, dans la commande publique. Car trouver des débouchés aux produits certifiés équitables, c’est le principal défi d’un label comme Max Havelaar. On le sait beaucoup de cacao certifié équitable dans la plantation n’est pas vendu comme tel dans l’industrie du chocolat.


    Sur le même sujet

    • Le coq chante

      La Plateforme pour le commerce équitable (PFCE) en France

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La banane, nouvelle vedette du commerce équitable

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.