GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'écrivain Philip Roth, géant de la littérature américaine, est mort à 85 ans (médias américains)

    La gomme arabique à la hausse

    De la gomme arabique brute. Wikimedia commons CC BY 3.0 Tarig A. Eltom

    Le marché de la gomme arabique est au plus haut. Un retour en force qui fait vivre des pays africains, dont certains figurent parmi les plus pauvres au monde.

    Le marché mondial de la gomme arabique est estimé aujourd’hui à 700 millions de dollars, selon des chiffres du cabinet d’études Market.Biz, soit une hausse de 7 % sur un an. Une progression qui devrait se poursuivre sur les cinq prochaines années.

    La demande mondiale a en effet explosé. L’Inde et la France concentrent, aujourd’hui, les trois quarts de cette demande. Viennent ensuite les États-Unis et les autres pays de l’Union européenne. Le Royaume-Uni et l’Italie sont de gros consommateurs.

    Produit naturel, issu de la sève d’acacia solidifiée, la gomme arabique est utilisée principalement dans l’industrie alimentaire. On la trouve dans les bonbons, les sodas, les médicaments, les cosmétiques, mais également dans les textiles, le papier ou les adhésifs. La gomme arabique est récoltée sur les acacias en Afrique, dans la région du Sahel. Une filière très ancienne qui fait vivre des pays africains, dont certains figurent parmi les plus pauvres au monde.

    Les trois principaux pays exportateurs sont le Soudan, avec 66 % du marché mondial, le Tchad 13 % et le Nigeria 8,5 %. Mais ces dernières années, de nouveaux pays producteurs, comme le Mali, le Sénégal et le Cameroun ont investi ce marché. Les exportations de ces trois pays ont bondi. La palme revient au Mali qui exporte désormais près de sept mille tonnes par an, contre 300 tonnes il y a encore sept ans.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.