GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Des lentilles de contact à rayon laser

    Le prototype de lentille laser, qui a d’abord été testé avec succès sur l’œil d’une vache, permettrait de détecter de façon invisible des objets éloignés ou de cibler des individus à distance. CC0 Pixabay/TobiasD

    Seul Superman était capable jusqu’à présent de projeter d’un simple regard des rayons lasers… Mais de super scientifiques écossais nous offrent aujourd’hui ce super pouvoir à l’aide de lentilles de contact qui délivrent des faisceaux d’énergies de faibles intensités. Un gadget qui permettrait, selon eux, de repérer des objets à distance ou de lire des codes-barres sur nos produits.

    Depuis des années, les scientifiques du nano-monde travaillent dans l’univers de l’infiniment petit à la mise au point de nouveaux matériaux « bio compatibles », permettant d’augmenter nos performances physiques ou intellectuelles. La plupart de leurs inventions consistent à interfacer des parties entières du corps humain avec des composants électroniques. Certains de ces techno-scientifiques puisent leur inspiration dans les ouvrages de science-fiction ou dans les Comics américains de super-héros aux pouvoirs extraordinaires.

    Superman semble être l’un de leurs modèles de prédilection et en particulier son regard torride qui est capable d’envoyer un faisceau laser. Une prouesse de l’homme à la cape rouge et aux collants bleus que des scientifiques écossais en blouse blanche, de l’Université St Andrews ont réussi à reproduire dans leur laboratoire. Le système se compose d’une lentille de contact qui intègre dans sa structure un dispositif miniature et souple générant des rayons lasers de différentes fréquences et intensité.

    Biométrie et imagerie médicale

    Cette membrane ultra-mince est constituée de matériaux semi-conducteurs organiques parfaitement biocompatibles avec les tissus de la cornée de l’œil humain. Elle affiche une épaisseur d’environ 200 nanomètres pour un poids qui serait inférieur à 0,5 gramme par mètre carré. Un feuillé totalement léger et flexible que les chercheurs ont fixé sur une lentille de contact classique. Mais à quoi peut bien servir un tel appareillage ? Les scientifiques présagent que leur dispositif sera utile dans les domaines de la biométrie et de l’imagerie médicale.

    Leur prototype de lentille laser, qui a d’abord été testé avec succès sur l’œil d’une vache, permettrait de détecter de façon invisible des objets éloignés ou de cibler des individus à distance. Un gadget à la James Bond qui plaira sans doute aux agents des services secrets ou aux militaires en mission. Le système offre à son porteur également de pouvoir déchiffrer en un clin d’œil des codes-barres dans les magasins ou de servir comme empreinte oculaire pour déverrouiller son Smartphone, par exemple. En recouvrant de leur membrane laser des billets de banque, les chercheurs espèrent les rendre ainsi impossibles à falsifier.

    Evidemment, la puissance du dispositif ne permet pas de mettre le feu à quoi que ce soit, tout juste d’avoir un regard de braise et encore, pas vraiment de quoi de réveiller le Superman qui sommeille en chacun de nous !

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.