GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
Aujourd'hui
Lundi 27 Mai
Mardi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Thiaroye, une plaie à vif

    Couverture de la bande dessinée «Morts par la France». Les Arènes BD

    Le 1er décembre 1944, dans la banlieue de Dakar, des soldats français ouvrent le feu sur des tirailleurs sénégalais rassemblés au cœur du camp militaire de Thiaroye. Ces anciens prisonniers de guerre, portant l'uniforme français, incarcérés dans des camps allemands et récemment rapatriés, manifestaient pour le paiement de leurs indemnités. Ils venaient du Sénégal, du Dahomey, du Soudan français, de la Côte d'Ivoire, de l’Oubangui-Chari, du Niger, du Tchad, du Gabon et du Togo. Bilan officiel : 35 morts, 35 blessés, auquel il faut ajouter les 34 condamnations pour rébellion. Un massacre largement occulté, dont l’historienne, enseignante-chercheure à l’Université de Bretagne-Sud, Armelle Mabon a donné une toute autre lecture que la version officielle : des accusations graves, puisqu’elle parle même d’un crime d’Etat prémédité. Depuis plus de 20 ans, elle enquête sur cette tragédie afin de faire éclater « la voix de la vérité », de ressusciter la mémoire et de réhabiliter ces hommes sacrifiés. C’est à la fois l’histoire de son combat et l’histoire de cet événement encore controversé que racontent Pat Perna et Nicolas Otero dans cette bande dessinée intitulée Morts par la France. L’album est publié par les Arènes BD et la Revue XXI.

    Reportage de Marie Gicquel sur le FIMU, le festival international de musique universitaire. Une fête populaire et éclectique qui invite des musiciens amateurs des quatre coins du monde pour une centaine de concerts gratuits, sous le regard impérial de la statue du Lion de Belfort en Franche Comté.


    Sur le même sujet

    • Tirailleurs sénégalais / Histoire

      «Morts par la France», pour une pleine reconnaissance des victimes de Thiaroye

      En savoir plus

    • Cinéma / Sénégal / France

      «Nos patriotes», un hommage au résistant Addi Bâ, tirailleur sénégalais

      En savoir plus

    • Mémoire d'un continent

      Thiaroye 1944 : la mémoire

      En savoir plus

    • Mémoire d'un continent

      Thiaroye 1944 : l’histoire

      En savoir plus

    • J. R. Dos Santos, essence de l'art et roi du pétrole

      J. R. Dos Santos, essence de l'art et roi du pétrole

      José António Afonso Rodrigues dos Santos est journaliste. Présentateur-vedette du journal du soir sur la chaîne publique portugaise, il a aussi été grand reporter et …

    • Andréas, sous le signe du Capricorne

      Andréas, sous le signe du Capricorne

      En 1978, paraissait dans Le Journal de Tintin, Rork, une bande dessinée marquante à l'univers et au personnage principal énigmatiques. Une série aux allures d'OGNI, un …

    • Jeanne Mas, une femme d'aujourd'hui

      Jeanne Mas, une femme d'aujourd'hui

      Partie vivre aux États-Unis depuis une quinzaine d'années, Jeanne Mas ne s'est jamais faite oublier de son public car elle est une femme d'aujourd'hui, libre, l'envie …

    • Erik Truffaz, quand le jazz s'emmêle

      Erik Truffaz, quand le jazz s'emmêle

      Quand on entend la musique d'Erik Truffaz, beaucoup pensent à Miles Davis. Et pourtant, sa musique métissée s’inscrit à la coisée des genres. Erik Truffaz clôturera, …

    • Ivan Morane porte «La Chute» au sommet

      Ivan Morane porte «La Chute» au sommet

      Un fauteuil, une lumière changeante, quelques notes d’atmosphère brumeuse, et un comédien, seul sur le plateau, au service du texte. Ivan Morane est un enfant de la balle. …

    • Bruno Salomone, l'enfer des sons

      Bruno Salomone, l'enfer des sons

      Depuis qu’il est monté sur scène avec les Nous Çnous, depuis qu’il a joué dans le feuilleton Kaamelott, ou enfilé le maillot d’Igor d’Hossegor dans le film Brice de Nice, …

    • Tiken Jah Fakoly, le monde est chaud

      Tiken Jah Fakoly, le monde est chaud

      Tiken Jah Fakoly fête, cette année, ses 25 ans de carrière et autant d’engagements au service de sa musique, le reggae, instrument de ses combats pour la paix, l’unité, …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.