GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
    • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
    • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
    • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
    • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
    • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves

    Emmanuel Macron manque-t-il de fermeté avec les puissants de ce monde ?

    Le président russe Vladimir Poutine avec le président français Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron à Saint-Petersbourg, le 24 mai 2018. Reuters/Grigory Dukor

    A peine élu, le président français a entamé son mandat, tambour battant, en terme de politique étrangère. En 1 an, 43 voyages officiels à l’étranger.

    Très vite Emmanuel Macron déroule le tapis rouge à Vladimir Poutine en l'invitant au château de Versailles, c'était il y a un an. Puis il accueille Donald Trump pour le 14 juillet à Paris le président américain qu'il présente depuis comme « son ami ».
    On se souvient aussi de l'ovation qu'il a reçu au Forum de Davos, devant un parterre de grands patrons internationaux où Emmanuel Macron avait scandé « France is Back ».
    Bref, avec peu d’expérience, Emmanuel Macron imprime son style, notamment sur la forme : chaleureuses accolades avec ses hôtes, sourires, selfies.
    Mais pour quels résultats sur le fond?

    Pour en débattre :

    - Michel DUCLOS, ancien ambassadeur de France notamment en Syrie, conseiller spécial à l'Institut Montaigne.

     

    Manuel LAFONT RAPNOUIL, directeur du Bureau de Paris de l’ECFR (Conseil européen des relations internationales en français)

     

    Rejoignez Le débat du jour surFacebook ou sur Twitter.

     

    Prochaine émission

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?

    Faut-il instaurer des quotas d'immigration en France?
    Les quotas d'immigration se réinvitent dans le débat public français. C'est le ministre de l'intérieur Christophe Castaner qui en a parlé, récemment, dans la presse, mais il n'est pas le premier. Emmanuel Macron les évoquait sans les nommer, dans sa lettre (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.