GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
    • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
    • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro
    • Cortèges CGT-FO: 131000 manifestants en France selon Castaner, près de 350000 pour la CGT
    • Brexit: tout report aura «un coût économique et politique» (Barnier)
    • Etudiants en médecine en France: l'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus»
    • Trump: les États-Unis et le Brésil «n'ont jamais été aussi proches»
    • France/Manifestation CGT et FO à Paris: 17.500 participants selon un comptage pour les médias, 50.000 selon la CGT
    • Venezuela: Washington sanctionne la compagnie minière d'Etat et son patron
    • France/Réforme des retraites:«aucune modification de l'âge minimal de départ à la retraite n'est envisagée» (Buzyn)
    • Brexit: pour l'Elysée, une extension des négociations n'est «ni évidente ni automatique»
    • La visite du président Emmanuel Macron en Pologne, programmée les 8 et 9 avril, a été retardée

    Emmanuel Macron manque-t-il de fermeté avec les puissants de ce monde ?

    Le président russe Vladimir Poutine avec le président français Emmanuel Macron et sa femme Brigitte Macron à Saint-Petersbourg, le 24 mai 2018. Reuters/Grigory Dukor

    A peine élu, le président français a entamé son mandat, tambour battant, en terme de politique étrangère. En 1 an, 43 voyages officiels à l’étranger.

    Très vite Emmanuel Macron déroule le tapis rouge à Vladimir Poutine en l'invitant au château de Versailles, c'était il y a un an. Puis il accueille Donald Trump pour le 14 juillet à Paris le président américain qu'il présente depuis comme « son ami ».
    On se souvient aussi de l'ovation qu'il a reçu au Forum de Davos, devant un parterre de grands patrons internationaux où Emmanuel Macron avait scandé « France is Back ».
    Bref, avec peu d’expérience, Emmanuel Macron imprime son style, notamment sur la forme : chaleureuses accolades avec ses hôtes, sourires, selfies.
    Mais pour quels résultats sur le fond?

    Pour en débattre :

    - Michel DUCLOS, ancien ambassadeur de France notamment en Syrie, conseiller spécial à l'Institut Montaigne.

     

    Manuel LAFONT RAPNOUIL, directeur du Bureau de Paris de l’ECFR (Conseil européen des relations internationales en français)

     

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook ou sur Twitter.

     

    Prochaine émission

    Une internationale de ceux qui placent leur pays en premier est-elle possible?

    Une internationale de ceux qui placent leur pays en premier est-elle possible?
    Le président brésilien Jair Bolsonaro est aux Etats-Unis pour y rencontrer son homologue américain Donald Trump aujourd'hui (19 mars 2019). Il vient sceller une alliance la plus large possible. Jair Bolsonaro ne cache pas son (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.