GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attentat de Strasbourg: deux suspects en garde à vue, soupçonnés d'être liés à la fourniture du revolver
    • ArcelorMittal: arrêt définitif de la production d'acier brut à Florange (communiqué)
    • France: procès requis contre l'ex-ministre Jean-Jacques Urvoas pour violation du secret professionnel (parquet général)
    • Numérique: la France débutera le prélèvement de la taxe Gafa dès le 1er janvier 2019 (Le Maire)
    • Une armée du Kosovo est «irréversible», selon le président kosovar Hashim Thaci avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
    • Brexit: accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le maintien des règles en vigueur dans le transport aérien

    Elections en Colombie, l'analyse de l'universitaire Jacobo Grajales

    Le président colombien Juan Manuel Santos, lors d'une conférence de presse à Bogota le 6 février 2018 Jaime Saldarriaga/Reuters

    Jacobo Grajales, vous êtes maître de conférence en sciences politiques à l'Université Lille 2 et vous êtes également l'auteur de l'ouvrage « Gouverner dans la violence. Le paramilitarisme en Colombie », aux éditions  Karthala. Un an et demi après l'accord de paix avec les FARC, la paix reste fragile en Colombie. Cette présidentielle, c'est donc une étape clé dans la construction de la nouvelle Colombie - la Colombie en paix, comme l'a dit le président sortant Juan Manuel Santos, il s'agit de la consolider ou de la mettre en danger, cette paix. Pourtant, c'est Ivan Duque qui fait la course en tête dans les sondages. Or, Ivan Duque, c'est le candidat de la droite conservatrice qui veut précisément remettre en cause cet accord de paix. Parmi les 5 candidats en lice, c'est Gustavo Petro, l'ancien maire de Bogota, un homme de gauche, qui semble le plus à même de bousculer Ivan Duque. Dans un pays qui vote traditionnellement à droite, le télescopage avec la présidentielle au Venezuela et la réélection de Nicolas Madouro est-ce un handicap ? On parle d'un boulet vénézuélien venu plomber la campagne de Gustavo Petro. Quels seront les principaux défis du futur président ?

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.