GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Interpol: le Sud-Coréen Kim Jong-yang élu président de l'Organisation internationale de police criminelle (OIPC)
    Dernières infos
    • Japon: Carlos Ghosn maintenu en détention pendant dix jours selon l'agence de presse japonaise Kyodo

    Yaay, la plate-forme sénégalaise qui révolutionne le quotidien des mamans

    Denise Epoté. © RFI/Pierre René-Worms

    Afrique en marche, les têtes d’affiche de Denise Epoté, de TV5MONDE, comme chaque dimanche, et ce matin avec Sebastien Duhamel. Trois têtes d’affiche ce dimanche : l'Ivoirienne Euphrasie Kouassi Yao, à l’origine d’un compendium des compétences féminines, qui a permis à la Côte d’Ivoire d’atteindre neuf objectifs du développement durable sur 17 ; la Franco-Somalienne Haweya Mohamed et le Franco-Comorien Ammin Youssouf, qui réunissent à Paris la tech africaine.

    1/Seynabou Thimas et Hadja Ba, fondatrices de Yaay

    ► Votre première tête d’affiche est un duo de Sénégalaises. Des duettistes du numérique. Seynabou Thiam et Hadja. Elles sont en effet les deux fondatrices de la plateforme Yaay, mot qui signifie maman en wolof, la principale langue nationale au Sénégal. Cinq ans après, ce sont plusieurs milliers de femmes qui utilisent cet outil qui a changé leur quotidien.

    Les chiffres en disent long sur le succès de Yaay : 5000 membres et 1200 en liste d’attente. 20 000 fans, un site internet et une dizaine de vidéos sur la chaîne YouTube. Primipares, Seynabou Thiam et Hadja Ba, toutes deux faisant partie de la génération internet et n’avaient pour seule source d’information que des sites occidentaux à mille lieues des réalités sénégalaises. Yaay s’est donc imposée pour permettre l’échange de bonnes idées et de services liés à la santé à l’éducation et à l’emploi. Yaay est une véritable boîte à outils au service de toutes les mamans qui comme la déesse Shiva sont multitâches. Orienter vers une crèche, recommander les services d’un pédiatre, ou proposer des recettes à base de produits locaux. La couleur du logo est un clin d’œil à la vie qui n’est pas toujours rose pour une maman. Le credo des fondatrices » une maman est déjà passée par là, Yaay ne réinvente pas la roue ». Et parce que les services que propose la plateforme ont amélioré la qualité de vie des ses membres Seynabou Thiam et Hadja Ba ont remporté en 2015, le prix de l’entrepreunariat féminin numérique décerné par Orange. Prochaine étape pour Yaay, intégrer les mamans du monde rural.

    2/Damiola olokesusi

    On reste dans le numérique avec le numéro 2 de votre palmarès. Trois femmes cette fois. Trois Nigérianes qui ont révolutionné le secteur du transport dans la ville de Lagos. La capitale économique fourmillante du Nigéria, un cauchemar réputé pour tous les automobilistes.

    Dans une ville de plus de 10 000 000 d’habitants qui, il y a 27 ans, s’est vue retirer son statut de capitale fédérale au profit d’Abuja, en raison des inextricables embouteillages. La gestion quotidienne du trajet domicile   travail devenait un impératif. Pour le résoudre, trois jeunes femmes ont décidé de conjuguer leurs compétences dans le secteur de l’ingénierie, de l’économie et de l’informatique. Damilola Olokesusi, Damilola Quadry et Busola Majekodunmi ont lancé Schuttlers en s’inspirant de ce qu’elles ont vu à Dubaï et Londres. Pour affirment-elles résoudre de manière efficace et rentable les déplacements à Lagos grâce au numérique. Associées à une société de leasing les trois jeunes femmes ont pour clients des privés et des entreprises. La demande est si forte que Schuttlers envisage de nouer des partenariats avec des sociétés de location d’autobus. De nouveaux investissements financiers leur permettront également d’élargir leur zone de couverture.

    3/Hommage à Jean Konan Banny

    Dans les têtes d’affiche cette semaine, le souvenir et l’hommage à une grande figure politique ivoirienne. Jean Konan Banny, avocat et ancien ministre résident de la capitale Yamoussoukro. Il s’est éteint ce 27 mai, à la veille de son 90e anniversaire.

    Au Panthéon des grands hommes du continent figure incontestablement Jean Konan Banny. Avocat de formation c’est à l’âge de 30 ans qu’il entame sa carrière politique. Félix Houphouet Boigny, ami de son père en fait son secrétaire d’Etat à la jeunesse et au sport en 1959. Jean Konan Banny crée alors l’institut national de la jeunesse et des sports. Un an plus tard, il est nommé ministre de la Défense de la toute jeune nation ivoirienne avec pour mission de construire l’armée et la garde présidentielle. En 1963, celui qu’amis et adversaires surnomment l’enfant terrible de la politique ivoirienne en raison de son franc-parler est avec cinq coaccusés condamné à mort dans l’affaire dite du complot du chat noir. Quatre ans plus tard, Jean Konan Banny est gracié et retrouve son fauteuil de ministre de la Défense. Poste qu’il quittera pour ensuite se consacrer à sa ville, Yamoussoukro. Il en fut le maire, mais également le premier et l’unique ministre résident. Depuis lors, ses successeurs ont le titre moins prestigieux de gouverneur. Au PDCI, Jean Konan Banny était membre du conseil des sages. Fonction qui lui offrait l’occasion de dire aux uns et autres ses quatre vérités tout en veillant à être juste. À tous ceux qui se réclament héritiers de Félix Houphouet Boigny avec un brin de malice Jean Konan Banny n’avait de cesse de répéter. Il y a les héritiers d’Houphouet et il y a ceux qui font partie de son héritage.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.