GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Dimanche 24 Mars
Aujourd'hui
Mardi 26 Mars
Mercredi 27 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brésil: la justice ordonne la libération de l'ex-président Michel Temer, détenu jeudi dans le cadre de l'enquête anticorruption Lava Jato
    • Emmanuel Macron a fait part à Xi Jinping des «préoccupations» européennes sur le «respect des droits fondamentaux» en Chine
    • Visite de Xi Jinping en France: Macron annonce un accord de principe sur la levée de l'embargo sur les exportations de volailles françaises
    • Visite de Xi-Jinping en France: accord signé pour la vente à la Chine de 290 Airbus A320 et 10 A350 (Elysée)
    • Décision américaine sur le plateau du Golan: la Russie craint «une nouvelle vague de tensions» au Proche-Orient
    • Décision américaine sur le plateau du Golan: Damas dénonce une «violente attaque contre l'intégrité territoriale de la Syrie»
    • Donald Trump reconnaît la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan
    • Début de frappes israéliennes sur Gaza après un tir de roquette (témoins, armée)
    • Elections européennes: Pascal Canfin, pressenti pour rejoindre la liste LREM, quitte l'ONG WWF France

    Maroc: pour une égalité pleine et entière de l'héritage entre homme et femme

    La femme héritière reçoit moitié moins que l’homme de la même famille…en cas d’absence d’héritier masculin direct, la famille plus éloignée bénéficie de l’héritage de plein droit. ©REUTERS/Youssef Boudlal

    Au Maroc, de plus en plus de voix s’élèvent pour exiger l’abrogation de la loi régissant les règles de succession. Inspirée du Coran, les dispositions réglementaires marocaines accordent actuellement à la femme héritière moitié moins que son plus proche parent masculin. Depuis quelques années, le débat fait rage entre les progressistes qui critiquent cette législation « inégalitaire », alors que les milieux conservateurs rejettent tout débat sur la question.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.