GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Aujourd'hui
Lundi 25 Juin
Mardi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Zimbabwe: l’ouverture économique proclamée depuis 6 mois est peu ressentie

    Sur un marché de Harare, la capitale zimbabwéenne, le 2 mai 2018. (Photo d'illustration) ©REUTERS/Philimon Bulawayo

    Au Zimbabwe, les premières élections présidentielles et législatives depuis le départ  forcé de Robert Mugabe en novembre dernier se dérouleront le 30 juillet – c’est-à-dire d’ici 8 semaines. Le nouveau Président Emmerson Mnangagwa promet que le pays est désormais « open for business », ouvert aux affaires et aux investisseurs étrangers. Mais après des années de politiques hasardeuses, la relance de l’économie s'annonce complexe. Les élections générales seront notamment un test décisif et donneront, ou pas, la confiance aux investisseurs étrangers.

    Même si un vent de relative liberté souffle sur le Zimbabwe depuis six mois, le départ de Robert Mugabe n’a pas amené le changement économique tant espéré par la population. Alex, un jeune sans emploi, ne cache pas son impatience.

    « Le gouvernement nous avait promis que dans les 100 jours, la situation changerait. Mais rien n’a changé. Les jeunes comme nous n’ont toujours pas trouvé de travail. »

    Pourtant, l’optimisme est bel et bien de retour, si l’on en croit l’avocat Brian Mataruka, spécialiste en droit des entreprises dans un grand cabinet de Harare.

    « Nous avons énormément de demandes, depuis novembre, de compagnies internationales qui veulent savoir quelle est l’atmosphère dans le pays, et si le Zimbabwe est vraiment ouvert aux affaires. Il ne faut pas oublier que le Zimbabwe a été isolé pendant plus de 15 ans et la relance ne va pas se produire en une nuit. »

    Depuis novembre, le gouvernement d’Emmerson Mnangagwa multiplie les gestes en direction des investisseurs étrangers, selon l’analyste économique John Robertson.

    « Désormais, les compagnies internationales ne sont plus obligées de se soumettre à la loi sur l’indigénisation. Avant, il fallait qu’elles cèdent 51% de leurs capitaux à des investisseurs locaux. Cette règle continue de s’appliquer pour les mines d’or ou de platine, mais nous espérons voir des activités manufacturières revenir dans le pays. »

    Mais avant cela, les élections seront un test décisif pour le pays, rappelle l’avocat Brian Mataruka.

    « Le Zimbabwe doit avoir des élections libres et justes. C’est la condition pour que le vainqueur soit respecté sur la scène internationale et qu’il puisse faire avancer le pays. »

    Malgré sa position géographique enviable et ses nombreuses ressources, le Zimbabwe revient de loin et les défis sont de taille, de l’aveu même du président de la Chambre des industries zimbabwéennes, Sifelani Jabangwe.

    « Nous avons besoin de capitaux frais. La moitié de nos entreprises utilisent du matériel vieux de 50 ans… Impossible d’être compétitif dans ces conditions. Faire des affaires ici coûte cher, puisque nous utilisons le dollar américain comme monnaie de référence. La lourdeur de la bureaucratie est un autre obstacle. »

    En attendant, les importations restent largement supérieures aux exportations au Zimbabwe, avec un déficit commercial qui a grimpé à 860 millions de dollars ces derniers mois.


    Sur le même sujet

    • Zimbabwe

      Au Zimbabwe, Robert Mugabe viendra-t-il s'expliquer devant le Parlement?

      En savoir plus

    • Zimbabwe

      Zimbabwe: l'opposition exige une clarification du processus électoral

      En savoir plus

    • Zimbabwe

      Le Zimbabwe se prépare pour ses premières élections post-Mugabe

      En savoir plus

    • Zimbabwe

      Zimbabwe: l’élection présidentielle fixée au 30 juillet

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      La pénurie des liquidités plombe l’économie zimbabwéenne

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Zimbabwe (Série): la promesse d'élections «libres et justes» (1/6)

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.