GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attentat de Strasbourg: deux suspects en garde à vue, soupçonnés d'être liés à la fourniture du revolver
    • ArcelorMittal: arrêt définitif de la production d'acier brut à Florange (communiqué)
    • France: procès requis contre l'ex-ministre Jean-Jacques Urvoas pour violation du secret professionnel (parquet général)
    • Numérique: la France débutera le prélèvement de la taxe Gafa dès le 1er janvier 2019 (Le Maire)
    • Une armée du Kosovo est «irréversible», selon le président kosovar Hashim Thaci avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
    • Brexit: accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le maintien des règles en vigueur dans le transport aérien

    Les jeunes musulmans autrichiens debout face aux populistes

    Gözde. © Manon Lecharpentier

    Aucun accord sur la réforme du droit d’asile au niveau européen. Voilà à nouveau le constat d’échec après la réunion des ministres européens de l’Intérieur. Un sujet pourtant central, tant la question des migrations et de l’Islam s’est infiltrée au cœur de tous les discours populistes. L’Autriche gouvernée par une coalition entre conservateur et le parti d’extrême droite FPÖ ne fait pas exception. D’où le sentiment de malaise d’une communauté musulmane installée de longue date. C’est le cas Gözde, musulmane autrichienne de 29 ans. Pendant son temps libre, cette professeur de hip-hop féministe et pro-diversité est de toutes les manifestations pour lutter contre le racisme et l’islamophobie. A Vienne, Emma Roulin l’a rencontrée au moment de l’arrivée de l’extrême droite au gouvernement.

    L’Autriche qui défend des positions sur le dossier des migrations proche de la Hongrie ou de la Pologne, prendra au début du mois prochain la présidence tournante de l’Union Européenne. Elle devrait alors faire de nouvelles propositions pour la réforme du droit d’Asile. Les débats ne sont donc pas clos !

    Cliquez sur l'image

    https://youtu.be/UZMIwpjDO6o

    Les clichés eurosceptiques, c’est aussi un webdocumentaire
     

    Avec le soutien du Parlement européen
     

    Akis Robisa avec une photo de son père et de ses amis survivants d’Auschwitz. © Charlotte Stievenard

    Quels pouvoirs pour le président
    Et en Italie, le nouveau gouvernement réunissant les populistes du Mouvement Cinq étoiles, et la Ligue, le parti d’extrême droite, est donc officiellement en place après le vote de confiance du Sénat et du Parlement.
    Ultime dénouement d’un feuilleton à rebondissement. Où l’on a vu le président Sergio Matarella refuser la nomination de l’eurosceptique Paolo Savona au poste de ministre de l’Economie et des Finances. Motif invoqué : il aurait fait peser trop de risque sur la stabilité du pays. Quelques jours plus tard, c’est donc une autre équipe avec toujours à sa tête Giuseppe Conte, qui a finalement obtenu son intronisation. Mais, l’épisode a suscité de nombreux commentaires sur un chef de l’Etat qui sort de sa réserve.
    L’occasion de voir avec Daniel Vigneron du site myeurop.info, quel rôle incombe aux chefs d’Etat.

     

    Le passé juif de Thessalonique
    Thessalonique, la deuxième ville de Grèce, située au nord-est du pays a tout misé sur le tourisme pour sortir de la crise.
    Un tournant particulier quand on connaît le passé de cette ville qu’on a longtemps appelée la Jérusalem des Balkans. On estime qu’avant l’holocauste, Thessalonique comptait 50 000 juifs, ils n’étaient plus qu’un millier après la guerre. Aujourd’hui, la ville assume cette histoire tragique et prévoit de lui consacrer un musée. Quant aux touristes israéliens, descendants des victimes de la Shoah, ils sont nombreux à venir se recueillir sur le souvenir de leurs ancêtres. Reportage sur place de Charlotte Stievenard.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.