GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: les forces progouvernementales pénètrent dans l'aéroport de Hodeida (Emirats)
    • Marine Le Pen (RN) doit rembourser 300 000 euros au Parlement européen, confirme la justice de l'UE
    • Economie: «La plupart» des entreprises françaises «ne pourra pas» rester en Iran (Le Maire)
    • France: le Parlement sera réuni en Congrès le lundi 9 juillet 2018 (Journal officiel)
    • 2017: record de 68,5 millions de personnes déplacées dans le monde, indique l'ONU

    Les bâillonnés (2/2)

    Tribunal de grande instance de Nanterre, c'est ici qu'a été prononcée la relaxe de Tristan Waleckx, cette semaine. © RFI/Ziad Maalouf

    Depuis 10 ans, une vingtaine de procès ont été intentés contre des journalistes et des médias français qui enquêtent sur les investissements du groupe Bolloré en Afrique. Ces attaques ont été qualifiées par de nombreuses organisations non gouvernementales de «poursuites bâillons», dont le but est de faire taire des professionnels de l'information trop curieux. L’Atelier des médias consacre deux émissions à ce phénomène. Une enquête d’Antoine Sachs qui donne la parole à six journalistes qui s'estiment victimes de ce type de poursuites.
    Second volet cette semaine avec Dan Israël, Tristan Waleckx et Nicolas Vescovacci.

    Tristan Walecks attend son jugement au TGI de Nanterre. © RFI/Ziad Maalouf


    Sur le même sujet

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.