GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Pourquoi le lait canadien fait bouillir Trump

    Le président américain Donald Trump lors de sa descente d'avion à la base des Forces canadiennes Bagotville, au Québec, le 8 juin 2018. REUTERS/Leah Millis

    Le système laitier canadien est dans le collimateur du président américain... Donald Trump a quitté le Québec en envoyant un tweet rageur sur les 270 % de droits de douane imposés par le Canada sur le lait importé de l'étranger. Pourtant les produits laitiers pèsent très peu dans le commerce bilatéral. Alors pourquoi tant de haine ?

    Le lait canadien fait bouillir Trump. Il est vrai que les droits de douane imposés par Ottawa sont de 270 % sur le lait, de près de 300 % sur le beurre... C'est à ce prix que le Canada maintient l'un des derniers marchés laitiers régulés au monde. Avec des quotas qui plafonnent la production, comme en Europe jusqu’en 2015. Et à l'arrivée un prix plus élevé pour le consommateur, mais qui garantit la survie des producteurs.

    Le lait : une goutte d’eau dans les échanges

    Pourtant on peut s'étonner que l'exécutif américain s'en prenne autant au lait canadien, c'est une goutte d'eau dans les échanges bilatéraux : 0,02 %. Le commerce laitier favorise même plutôt les Etats-Unis, malgré les droits de douane canadiens.

    Concentré de protéines de lait américain

    Le cœur du contentieux laitier semble être lié à un produit qui n’est même pas soumis aux taxes canadiennes parce que c’est un ingrédient, pas un produit laitier proprement dit : le concentré de protéines de lait. Les Etats-Unis en vendaient beaucoup au Canada ( 133 millions de dollars en 2016 ). Mais l'an dernier l'industrie fromagère canadienne a négocié de l'acheter moins cher aux éleveurs laitiers canadiens, puisqu'ils sont bien rémunérés pour les autres produits principaux.

    Elevage laitier en crise aux Etats-Unis

    Les expéditions de concentré de protéines de lait américaines se sont donc effondrées. Or c'était une bulle d'oxygène pour les éleveurs laitiers aux Etats-Unis, en faillite malgré les subventions : le prix du lait s'est effondré sous le poids des excédents américains et mondiaux, il ne couvre plus leur coût de production. De colère, les éleveurs américains ont déversé près de 400 millions de litres de lait dans les champs l'an dernier. Les suicides se multiplient.

    Le Québec premier bassin laitier et fief de Trudeau

    Le tweet rageur de Donald Trump sur les droits de douane laitiers canadiens,  s'adresse à ces éleveurs américains en détresse, notamment dans le Wisconsin - des électeurs dans quelques mois, plutôt qu'au Premier ministre canadien. Un Justin Trudeau qui de son côté n'a aucun intérêt à céder sur le système laitier canadien : son fief à lui, pour les élections fédérales de l'an prochain, c'est le Québec, or cette province et l'Ontario produisent 80 % du lait au Canada.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.