GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les Etats-Unis relancent la course au lithium

    Le chimiste Reginald Penner de l’UCI (l’université de Californie à Ivirne) et la candidate au doctorat Mya Le Thai (en photo) ont développé une technologie à base de nanofils permettant la recharge de batteries de lithium de centaines de milliers de fois. Steve Zylius/UCI

    Parce qu'il entre dans la composition des batteries des véhicules électriques, le lithium vient d'être inscrit sur la liste des métaux stratégiques par les Etats-Unis. Les projets d'exploitation du lithium se multiplient sur le sol américain.

    Les Etats-Unis relancent la course au lithium jusque sur leur propre sol. Ils n'avaient plus qu'une seule mine de lithium encore en activité, dans le Nevada, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle Tesla, le constructeur de voitures électriques, y avait installé sa première « gigafactory », son usine de batteries électriques, parce qu'elles ont besoin de ce métal blanc.

    Du Nevada à la Caroline du Nord

    Mais depuis quelques mois, les projets de mines de lithium fleurissent à nouveau. Au Nevada, le groupe Lithium Americas Corp envisage de développer un gisement de 6 millions de tonnes de réserves, il serait un des plus grands au monde. Le groupe américain Albermarle, le géant mondial du lithium, jusqu'à présent plus actif hors des frontières américaines, veut rouvrir une mine fermée il y a 25 ans en Caroline du Nord. Dans le même Etat, une plus petite société minière Piedmont Lithium a même été approchée pour un autre projet minier par les constructeurs automobiles américains...

    L’Australie nouveau géant mondial

    Les Etats-Unis ne redeviendront certainement pas le premier producteur mondial qu'ils étaient encore dans les années 90, quand le Chili s'est mis à exploiter ses lacs salés, les salares, où il suffisait de laisser l'évaporation faire le travail. Mais le triplement des prix du lithium depuis un peu plus de trois ans (de 5000 dollars la tonne en 2014 à plus de 15000 dollars fin 2017) a redonné à l'extraction rocheuse du lithium une certaine rentabilité. D'autant que le Chili, la Bolivie et l'Argentine, les pays à bas coût du lithium ont jusqu'à présent limité leur production.

    La Chine prend le contrôle du lithium chilien

    Au point que l'Australie est devenue l'an dernier le premier pays producteur de lithium au monde, devant le Chili. Des projets sont également en cours au Zimbabwe. Et donc aux Etats-Unis.

    Attention tout de même à un événement récent qui pourrait tout remettre en cause : la Chine a tordu le bras du Chili pour qu'il lui cède 24% de son champion du lithium, Sociedad quimica y minera ou SQM. Or l'objectif affiché du groupe chinois, c'est doubler la production du salar d'Atacama d'ici la fin de l'année prochaine, la quadrupler en sept ans. Ce qui pourrait calmer les prix et doucher l'enthousiasme pour les nouveaux projets miniers nord-américains.


    Sur le même sujet

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.