GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les serveurs sous-marins de Microsoft

    Microsoft a réussi l'exploit de mettre en place des serveurs sous-marins. SAM YEH/AFP/Getty Images

    Toutes les informations numériques qui transitent par le Web sont hébergées dans des fermes d’ordinateurs dénommés « serveurs ». Mais les milliers de centres de données terrestres qui gaspillent beaucoup trop d’énergie pour se refroidir se préparent aujourd’hui à plonger en eau profonde ! Microsoft préconise d’immerger ces installations informatiques en surchauffe au fond des mers, afin de les rafraîchir naturellement.

    L’eau et l’électricité n’ont jamais fait bon ménage et tout système électronique qui tomberait malencontreusement dans un liquide peut déjà être considéré comme perdu ! Avec en prime l’électrocution de son porteur, si les appareils étaient reliés au secteur. C’est la raison pour laquelle, les milliers de centres de données de par le monde qui renferment chacun des milliers d’ordinateurs et autant de disques durs pour stocker et aiguiller toutes les informations transitant par le Web, ont élu domicile de préférence au sec, sur la terre ferme.

    Mais comme toujours avec l’informatique, il y a un hic ! Les ordinateurs rassemblés que l'on désigne sous le terme « serveurs » consomment autant d’énergie pour fonctionner que pour être refroidis. Par ailleurs, leur nombre ne cesse de se multiplier notamment avec la déferlante de milliards « d’objets connectés » qui envahissent le réseau, alertent les hébergeurs.

    Serveur sous-marin à 35 mètres de profondeur

    Mais Sean James, un spécialiste des centres de données chez Microsoft a eu en 2014 une idée surprenante : pour les rafraîchir à moindre coût, il suffit de les plonger dans la froideur des océans. Un 1er prototype de serveur sous-marin avait été immergé à dix mètres de profondeur dans l’océan Pacifique au large de la Californie. Tous les ordinateurs qu’il renfermait avaient parfaitement fonctionné durant 105 jours. Fort de ce succès, la firme américaine réitère son expérience en déployant un nouveau centre subaquatique par 35 mètres de fond au large des îles Orcades, au nord de l’Écosse.

    Pendant un an, les ingénieurs évalueront sa consommation d’énergie, sa résistance à l’eau de mer, ainsi que le bruit généré par les disques durs qui serait moindre que celui d’un banc de crevettes selon les chercheurs. Le conteneur étanche est un cylindre de douze mètres de long qui renferme 864 ordinateurs entièrement alimentés par des énergies renouvelables provenant de panneaux solaires et d’éoliennes en surface, indique le site du projet dénommé Natick. Cette installation devrait fonctionner cinq ans sans maintenance. « 50 % de la population mondiale vit près des côtes. Alors pourquoi pas nos données ? Ce qui réduirait le temps de latence des connexions », argumente la firme américaine.

    Mais rendre nos surfs plus rapides n’est peut-être pas le seul objectif poursuivi par Microsoft. Ces centres de données sous-marins immergés dans des eaux internationales permettraient peut-être aux grandes firmes high-tech d’échapper aux réglementations territoriales concernant la protection de nos données privées.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr


    Sur le même sujet

    • Reportage France

      Microsoft France forme à l'intelligence artificielle

      En savoir plus

    • Nouvelles Technologies

      HoloLens, casque d’«holoportation» selon Microsoft

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars

      En savoir plus

    • Le drone Dipper

      Le drone Dipper

      Le drone Dipper ressemble à un simple avion radiocommandé. Mais ses propriétés étonnantes lui confèrent le pouvoir de plonger, nager et se propulser hors de l'eau pour …

    • Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Des nano-robots en boule de gomme (rediffusion)

      Utiliser des nano-robots pour réparer les cellules du corps humain n’est plus un concept réservé aux seuls ouvrages de science-fiction. Des chercheurs suisses ont développé …

    • HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      HypnoVR, anesthésie virtuelle sous hypnose (rediffusion)

      Véritable révolution technologique qui a fait le bonheur des adeptes de jeux vidéo, les dispositifs de réalité virtuelle ont trouvé de nombreux débouchés dans le domaine …

    • Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Orobot, le robot préhistorique (Rediffusion)

      Des chercheurs européens ont mis au point un robot inspiré par un fossile préhistorique vieux de 300 millions d’années. La machine qui reproduit fidèlement la marche …

    • Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Un exosquelette de chantier (rediffusion)

      Des ingénieurs américains ont conçu un système robotisé portatif qui offre aux travailleurs sur les chantiers de soulever et de transporter des charges de 90 kilos comme …

    • Velox, robot patineur (rediffusion)

      Velox, robot patineur (rediffusion)

      Des ingénieurs américains se sont inspirés du règne animal pour créer le robot Velox. Cette machine véritablement tout-terrain est capable de se déplacer dans des environnements …

    • De l’eau dans le désert

      De l’eau dans le désert

      En s’inspirant des particularités biologiques des cactus, des scarabées et des herbes sèches qui réussissent à survivre sans aucune goutte d’eau dans les déserts, des …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.