GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un Palestinien tué par des tirs israéliens le long de la frontière avec Gaza (ministère)

    A la Une: les Bleus en lice au Mondial

    La sélection française à l'entraînement, à Kazan, le 15 juin 2018. FRANCK FIFE / AFP

    Les fans de foot en France n’ont plus que trois heures et demie à attendre avant le coup d’envoi de cette confrontation qui aura lieu à Kazan, en Russie.

    Dans la presse ce matin, quelques indications sur la composition de l’équipe de France. C’est ainsi que Paul Pogba jouera contre l’Australie, indique le journal Libération. Le milieu de Manchester United sera bien titularisé dans le onze de départ. Libération compare Paul Pogba à un « cerf-volant sans ficelle ».

    Mais volant ou pas, en attendant de voir de quel bois se chauffe ce cerf, la presse française, plus généralement, y va non pas de ses tuyaux sur la feuille de match, mais plutôt de ses commentaires sur les Bleus en général, et sur Pogba en particulier.

    C’est ainsi que L’Est républicain voit justement en Paul Pogba un « artiste absolu » qui a « malheureusement plus tendance à s’intéresser à sa coupe de cheveux qu’à ses partenaires ».

    Après tout, qu’un joueur s’intéresse à la coupe en jouant celle du monde, quoi de plus naturel ? Mais si vous trouvez cette entame de revue de presse tirée par les cheveux, je soulignerais ici que ce ton volontiers badin de la presse française semble être le signe que ladite presse ne se fait guère de cheveux sur l’issue de ce match. Les Bleus ne vont pas couper les cheveux en quatre, et, c’est sûr, vont faire des Australiens leur prochain repas.

    Les Bleus : le pari de la jeunesse

    Le foot reste une fête. Et une « passion », comme le souligne le quotidien catholique La Croix en manchette.

    De la joie, il y en a aussi à la Une du Figaro, entre Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, qui s’étreignent dans un élan juvénile. « Didier Deschamps mise sur la jeunesse pour briller au Mondial », remarque ce journal. Mais attention tout de même, prévient Le Figaro, le match contre l’Australie sera un « premier examen déjà crucial pour la jeunesse bleue ». C’est de saison.

    « Place à l’audace », rehausse L’Equipe en Une. Le sélectionneur de l’équipe de France « donne la priorité à l’offensive ». Les attaquants des Bleus ? Ce sont « les bébés flingueurs », formule le quotidien sportif français.

    Alors, non, tout cela n’est pas très grave. Du reste, comme le remarque fort justement le journal L’Union, « de tous les pouvoirs surnaturels qu’exerce le foot sur l’individu, celui de faire dire n’importe quoi à n’importe qui est sans doute le plus fascinant ». N’est-ce pas à grands traits ce que je viens de démonter ?

    Mais le Mondial, c’est surtout « un pognon de dingue pour la Fifa et pour les chaînes télé », complète ce quotidien du centre-est de la France, en référence, bien sûr, à la récente sortie du président Macron au sujet des aides sociales et dont nous parlions ici-même hier. Comme quoi, la presse française maitrise l’art de se faire la passe à elle-même. De bon augure pour France-Australie ? On verra bien.

    Autolib’ : Paris débranche Bolloré

    A Paris, Autolib’, c’est fini ! C’est le journal Le Parisien qui l’affirme. La présidente du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole « va proposer de mettre fin au contrat avec le groupe de l’industriel breton (Vincent Bolloré), lors du prochain comité syndical, le 21 juin. C’est donc la fin d’une aventure qui lors de son lancement, en 2011, constituait une première mondiale : un réseau de voitures électriques à louer en libre-service dans Paris et les communes limitrophes », énonce Le Parisien.

    Colombie : clivage inédit

    J-1 avant le deuxième tour de l’élection présidentielle. Favori du scrutin, le candidat de droite Ivan Duque sera opposé à Gustavo Petro, candidat de gauche. C’est « la première fois » que la Colombie voit un candidat de gauche disputer le second tour de la présidentielle, souligne Libération, les Colombiens choisiront demain entre deux visions du pays « radicalement distinctes ». Libé salue cette « avancée démocratique », sans toutefois se faire d’illusion sur le résultat.

    Mais attention, prévient un politiste colombien dans Le Figaro, « une victoire de Duque ferait planer une incertitude sur les accords de paix. (…) Il insiste surtout sur le trafic de drogue (…) Une perspective plus que contestable pour les Farc ».

    Lafarge : le pacte faustien du cimentier français

    Du nouveau dans l’affaire Lafarge en Syrie. Pour faire la promotion de son livre, un ex-cadre de ce groupe cimentier français fait des révélations qui enfoncent encore plus la direction de Lafarge. L’ex-responsable sûreté de l’usine syrienne du groupe français Lafarge, « charge sa direction », souligne Libération, qui a eu accès au contenu des auditions de Jacob Waerness - c’est le nom de ce Norvégien, ex-cadre du cimentier - qui a été interrogé par les douaniers durant sa garde à vue le mois dernier à l’aéroport Charles-de-Gaulle à Paris.

    Chargé de la sûreté des salariés de Lafarge à l’usine de Jalabiya, en Syrie, mis en examen en même temps que six autres cadres de Lafarge pour financement du terrorisme, a dit aux enquêteurs avoir « longtemps eu l’espoir de recevoir des instructions de Paris (lui) disant (…) qu’il fallait arrêter l’usine ». Selon cet ex-agent des services secrets norvégien, il était « impossible de pouvoir continuer (l’activité de cette usine) sans avoir de lien (…) avec un groupe terroriste. […] L’aspect industriel l’emportait toujours », a-t-il dit, énonce Libération. Ce journal souligne également que l’intéressé est en « promotion » de son livre, qui va sortir cet été, et dans lequel il raconte sa version des faits dans cette affaire.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.