GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 26 Septembre
Jeudi 27 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Thailande: le nouvel eldorado des déchets du monde entier

    Une vaste décharge dans le district de Praeksa à la périphérie de Bangkok. AFP/Pornchai Kittiwongsakul

    La Thaïlande s’inquiète de devenir le dépôt des déchets électroniques de la planète. La police a en effet découvert ces dernières semaines de nombreuses usines de recyclage qui importent clandestinement des déchets électroniques d’Asie et d’Europe. Ces usines provoquent de graves dommages sur l’environnement.

    Le problème n’est pas complètement nouveau, mais ce sont des plaintes de villageois affectés par la pollution atmosphérique et la contamination de leurs rizières par les métaux lourds, aux alentours de ces dépôts de déchets électroniques, qui ont alerté les autorités. La Thaïlande importe légalement environ 60 000 tonnes de déchets électroniques par an, notamment de Singapour, de Hong Kong, du Sri Lanka et de Grande-Bretagne. Mais, ce qu’ont découvert les autorités thaïlandaises, c’est que des dizaines de nouvelles usines de recyclage avaient été ouvertes sur le sol thaïlandais par des Chinois qui importent clandestinement des déchets électroniques. C’est une conséquence directe de l’interdiction de l’importation de déchets électroniques décrétée par Pékin l’an dernier. En quelque sorte, les flots de déchets électroniques qui atterrissaient en Chine ont été réorientés vers la Thaïlande.

    Des problèmes de pollution

    Souvent, les déchets électroniques sont empilés à ciel ouvert dans d’immenses dépôts. Ces déchets électroniques, ce sont des vieux ordinateurs, des téléphones portables, des consoles de jeux, qui sont compressés pour former des sortes des blocs rectangulaires. Ces déchets restent sous la pluie pendant des mois Et les eaux qui s’écoulent contaminent les rizières alentour. Le recyclage consiste à incinérer ces déchets, pour récupérer les métaux, comme l’or et le cuivre. Cela provoque des fumées toxiques. Mais aussi, les usines rejettent souvent sans traitement les eaux usées, qui contiennent des métaux lourds, comme du mercure et du plomb. Là aussi, ces eaux contaminent les cours d’eau et les rizières proches des usines.

    Des contrôles accrus

    Dans un premier temps, des usines de recyclage qui ne respectaient pas les normes environnementales ont été fermées. Les contrôles doivent être renforcés aux frontières. Mais ce que réclament beaucoup de Thaïlandais, c’est une interdiction pure et simple d’importation des déchets électroniques. La Thaïlande produit elle-même 3 millions de tonnes de déchets électroniques par an, et donc les Thaïlandais ne voient pas l’intérêt pour leur pays d’importer des déchets de l’étranger. Mais le gouvernement ne semble pas encore prêt à prendre une telle mesure.


    Sur le même sujet

    • Thaïlande

      Thaïlande: la junte veut augmenter le budget militaire

      En savoir plus

    • Thaïlande

      Thaïlande: la haute hiérarchie bouddhique entachée par un scandale de corruption

      En savoir plus

    • Thaïlande

      Thaïlande: un moine bouddhiste proche de la junte arrêté pour contrefaçon

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.