GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: l’Afrique se réveille au Mondial

    L'équipe du Sénégal a remporté son premier match face à la Pologne lors de leur entrée dans la compétition. AFP/Alexander Nemenov

    Avec cette belle victoire du Sénégal hier face à la Pologne, 2 buts à 1. La presse sénégalaise exulte…

    « Bravo !, s’exclame le quotidien La Cloche. La victoire est belle. Elle est sénégalaise et africaine. Les déconvenues de l’Egypte, du Nigéria, de la Tunisie et du Maroc, donnent plus de saveur au succès de Mbaye Niang et de ses coéquipiers. Ils sont déjà entrés dans l’histoire de la Coupe du monde et dans l’Histoire tout court. En sauvant l’honneur d’une Afrique mal partie, ils ont fait honneur au continent en suivant les pas de leurs aînés de 2002 qui s’étaient aussi singularisés par une victoire retentissante, en match d’ouverture contre la France. Que les Lions poursuivent le chemin de la gloire ! Qu’ils y croient dur comme fer ! »

    « Ils l’ont fait », lance Walf Quotidien en première page. « Les Lions ont dévoré les Aigles blancs. (…) Avec ce succès, les protégés d’Aliou Cissé entrent de plain-pied dans la compétition et peuvent entrevoir les huitièmes de finale s’ils arrivent à bout de leur prochain adversaire, le Japon. »

    « Que du bonheur ! », renchérit Enquête. « Comme promis par Cissé à la veille du match, on a peut-être vu la meilleure équipe du Sénégal de ces dernières années. Dans une organisation bien assimilée en 4-4-2, les Lions ont maîtrisé leurs adversaires. La 8e nation au classement FIFA, amenée par son capitaine Robert Lewandoswki, n’a pas pu trouver de solutions. Le premier rideau sénégalais, composé des attaquants Mame Biram Diouf et Mbaye Niang, a fait son job en empêchant les premières relances. Sadio Mané et Ismaïla Sarr ont bien bloqué les côtés, permettant aux milieux axiaux, Idrissa Gana Guèye et Alfred Ndiaye de récupérer beaucoup de ballons. La stratégie, qui consiste à jouer rapidement en attaque, a marché comme sur des roulettes. »

    Du coup, s’exclame Ledjely en Guinée, « enfin, l’Afrique tient sa première victoire ! Alors que lors de leurs premières sorties, les quatre autres équipes africaines avaient montré des signes de fébrilité devant leurs adversaires, les Sénégalais, eux, étaient sereins. Nullement tétanisés par l’enjeu, encore moins impressionnés par l’équipe en face, les poulains d’Aliou Cissé ont joué sans complexe. Confiants en eux et portés par le désir de gagner, ils ne se sont pas, comme c’est souvent le cas, contentés de subir. Prenant possession du ballon et de l’espace, ce sont plutôt eux qui ont mené la danse. Marchant sur les traces de leurs illustres aînés d’il y a 16 ans, ils ont dominé la Pologne qu’ils ont vaincue logiquement (…). »

    « Ouf, l’Afrique revient de loin ! », soupire Le Pays au Burkina. « Maintenant que le signe indien est vaincu, il faut espérer que cette victoire en appellera d’autres. Car, l’étape des demi-finales reste toujours un objectif pour le continent, et tout autre résultat ne pourrait être vécu que comme un échec. »

    Alors maintenant, pointe le site d’information Senego, « le Sénégal a un gros coup à jouer. Il ne faut pas traîner. Les Sénégalais doivent assurer leur qualification dès leur deuxième match de phase de poule en s’imposant face au Japon, dimanche prochain. Mais attention !, prévient Senego, les Japonais ont montré aujourd’hui qu’ils n’étaient pas en Russie pour une visite touristique et peuvent s’avérer très dangereux avec des joueurs de classe mondiale notamment Honda, Kagawa, Sakai ou Nagatomo… A priori, à l’instar du match Colombie-Pologne, les Sénégalais vont jouer un match avec énormément d’enjeux. Contrairement à l’autre rencontre, une victoire, ici, serait synonyme d’une qualification pour les huitièmes de finale, avec six points. »

    Enfin, un revers pour l’autre pays africain qui était en lice hier…

    « La Russie a assommé l’Egypte », relève Afrik-foot. « De retour en Coupe du monde 28 ans après sa dernière participation, l’Egypte se dirige vers une terrible déception. Malgré le retour de blessure de Mohamed Salah, titulaire, les Pharaons ont subi la loi de la Russie ce mardi à Saint-Pétersbourg. Après la défaite initiale contre l’Uruguay, ce revers est sans doute celui de trop pour le septuple champion d’Afrique. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.