GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Juillet
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Italie: le ton monte contre les ONG venant en aide aux migrants

    Les passagers de l'«Aquarius», affrété par MSF et SOS-Méditerranée, débarquent le dimanche 17 juin à Valence en Espagne. Karpov/SOS Mediterranee/Handout via Reuters

    Les opérations de sauvetage de migrants continuent dans le canal de Sicile. Mardi, les garde-côtes italiens ont débarqué plus de 500 migrants secourus en mer. Mais l’Italie a de nouveau empêché l’arrivée, dans ses ports, d’un bateau humanitaire. Cette fois c’est le « Lifeline », un navire hollandais, qui a été bloqué - dans un premier temps - avec, à son bord, 224 réfugiés. Après l’« Aquarius », le « Lifeline » est le deuxième bateau de rescapés à être refoulé par l’Italie.

    Cette fois-ci, le scénario diverge de celui de l’Aquarius : le Lifeline appartient à une ONG allemande qui opère depuis un an sous pavillon hollandais. Mais, après vérification auprès de l’ambassade des Pays-Bas, le navire ne serait pas en règle avec le registre maritime hollandais. Alors le gouvernement italien a changé d’avis : après avoir d'abord déclaré vouloir refouler le Lifeline, le navire peut accoster en Italie. Mais pour y être saisi et tout son équipage arrêté pour complicité d’immigration clandestine.

    Pseudo-humanitaires

    En effet, le nouveau ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, a ouvertement déclaré la guerre aux humanitaires : aucune organisation étrangère ne sera plus autorisée à débarquer en Italie des personnes secourues en Méditerranée. Il accuse ceux qu’il qualifie de « pseudo-humanitaires » de favoriser les trafiquants d’êtres humains et d’en vivre.

    Alors qu’un autre bateau battant pavillon hollandais, le Seefuchs, devrait bientôt donner de ses nouvelles, l’Aquarius reprend la mer et devrait être opérationnel samedi 23 ou dimanche 24 juin.

    Un revirement complet de la politique italienne

    Matteo Salvini l’avait annoncé durant sa campagne électorale : l’Italie ne veut plus être seule à supporter l’accueil des personnes traversant la Méditerranée. L'homme est furieux des projets de réforme de la politique migratoire européenne concoctés par la France, l’Allemagne et la Commission européenne. Et tape du poing sur la table pour obliger les autres pays à prendre en charge les nouveaux arrivants. Par ailleurs, il a toujours accusé les ONG opérant en Méditerranée d’être des « taxis » de l’immigration clandestine. Maintenant, il faut croire que l’opinion a fini par en être convaincue : six italiens sur dix soutiennent son action. Au risque de choquer à l’étranger et malgré les appels du pape François ce week-end à plus de générosité.

    Un sommet sur l’asile à Bruxelles

    Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, a, tout d'abord, envisagé de boycotter la réunion informelle prévue à Bruxelles sur l’asile. Aujourd'hui, l’Italie est même prête à fermer unilatéralement ses frontières maritimes, si elle n’est pas davantage écoutée. Et Salvini met de l’huile sur le feu à chaque déclaration publique. Finalement, Giuseppe Conte aurait été convaincu par Angela Merkel d’aller à Bruxelles. L’occasion parfaite de clarifier la position italienne avec les dirigeants européens.


    Sur le même sujet

    • Italie

      Italie: le recensement des Roms, la nouvelle polémique signée Salvini

      En savoir plus

    • Union européenne

      Montée de l’extrême droite et crise des migrants, l'impossible équation

      En savoir plus

    • Invité de la mi-journée

      Migrations: «L’Union européenne cache sous le tapis, une crise qui couvait depuis 15-20 ans »

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.