GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: réinvestiture du Premier ministre démis Ranil Wickremesinghe
    • Yémen: de violents combats et des raids aériens à Hodeïda malgré la trêve (sources progouvernementales)

    L'agenda culture Afrique du 24 au 30 juin 2018

    Le Festival Mis Me Binga se tient du 26 au 30 juin 2018 à Yaoundé. Festival Mis Me Binga

    Où sortir la semaine prochaine ? L’agenda culturel africain avec Anne Bocandé, journaliste culture, rédactrice en chef d’Africultures. Dernier jour pour profiter de la Dakar Fashion Week, événement de la mode et de la création.

    La Fashion Week est un moment phare pour les stylistes et les industries de la mode. L’occasion de présenter leurs nouvelles collections à la presse et au public. C’est la raison d’être originelle de ces semaines de la mode qui ont lieu une à deux fois par an, depuis des décennies pour les premières qui sont nées à Paris, New York, Milan et Londres.

    Celle de Dakar en est à sa 16e édition et elle est orchestrée, depuis ses débuts, par la styliste sénégalaise Adama Ndiaye, alias Adama Paris. Elle-même donc créatrice de mode, elle a sa propre marque, et elle a voulu offrir, lors de son retour au Sénégal il y a 15 ans, après avoir vécu en Europe, une vitrine à la mode dans la capitale sénégalaise. Une vitrine qui valorise aujourd’hui les talents africains, des jeunes pousses ou plus confirmés qui, chaque année, font défiler leurs œuvres sur les podiums de la Fashion Week de Dakar.

    Dernier défilé dans un quartier populaire

    Après des festivités qui ont eu lieu dans les endroits dirons-nous « chics » de la capitale sénégalaise à l’instar du Pullman et du Radisson Blu ces derniers jours. Ce dimanche 24 juin, un défilé est prévu dans le quartier Keur Massar. Chaque année, depuis une dizaine d’éditions, la fondatrice de la Fashion Week tient à ce qu’ait lieu un défilé dans un quartier populaire de Dakar. Un défilé qu’elle appelle la « street parade ».

    C'est l’occasion d’y découvrir les créations de quelques-uns des plus grands créateurs africains, beaucoup de Sénégalais et aussi de Sud-Africains pour cette édition 2018. Citons pour exemple Thula Sindi, jeune créateur venu d’Afrique du Sud, d’une trentaine d’années, qui s’est fait remarquer déjà à l’international, et bien sûr la fondatrice Adama Paris, qui elle-même présentera ses dernières créations.

    Le groupe angolais M’Vula effectue sa première tournée africaine

    Pour la première fois, le groupe M’Vula, originaire d’Angola, débute une tournée sur le continent africain. Le notamment composé du rappeur Lil Jorge et du guitariste Paulo Albuquerque. Leur dernier album est sorti l’année dernière. Ils le présenteront à Brazzaville mercredi 27 juin, après avoir été en concert à Libreville ou encore à Bamako.

    Cameroun : une nouvelle édition du Festival de films de femmes

    Le festival Mis me Binga se tient à Yaoundé depuis 2009. Il démarre mardi 26 juin pour sa 9e édition. Et l’enjeu est de montrer, comme son nom l’indique, des films portés par des femmes à la réalisation ou à la production.

    Il y a une compétition long et court métrage pendant ces 5 jours de festival, des temps d’ateliers et aussi de rencontres professionnelles. Dans les films à l’affiche notons la présence du court métrage Le Bleu Blanc Rouge de mes cheveux de Josza Anjembe, une réflexion sur la double identité française et camerounaise à l’échelle d’une adolescente, qui est née en France de parents camerounais.

    L’Ivoire Jazz Night de retour à Abidjan

    C’est la sixième édition, vendredi prochain, de la Ivoire Jazz Night : une soirée trimestrielle consacrée à de grands noms repris par des musiciens et artistes ivoiriens. Cette édition saluera les talents du guitariste et bluesman américain B.B. King et ceux de la star malienne, le musicien et chanteur

    Pour les resituer quelque peu : B.B. King, B.B. pour le surnom qui lui était donné « The Blues Boy », a commencé sa carrière aux États-Unis dans les années 1950, a signé plusieurs grands succès dont le titre The Thrill is gone. B.B. King avait fait dans sa carrière quelques concerts en Afrique et notamment, l’un, légendaire en 1974 à Kinshasa à l’occasion du match de boxe historique Muhammad Ali contre George Foreman. En effet, un festival de musique était organisé en marge du combat avec donc dans les invités : B B King, mais aussi James Brown, Miriam Makeba et bien d’autres.

    Même si B.B. King est décédé en 2015, il sera, en musique, bien vivant à Abidjan vendredi 29 juin. Et l’autre star que les artistes ivoiriens vont honorer c’est Ali Farka Touré, lui, décédé en 2005 à l’âge de 67 ans. Bluesman hors pair, il était d’ailleurs à l’honneur dans le film que Scorcese consacre à l’histoire du Blues : Du Mali au Mississippi, sorti en 2004. L’artiste a connu un succès international, mais il a toujours gardé sa casquette d’homme attaché à sa terre ; il était agriculteur, avait développé une exploitation agricole dans la ville dont il était maire, Niafunké, afin de combattre l’exode rural.

    Toute l’actualité culturelle des Afriques sur www.africultures.com et sur la page Facebook de vos médias : Africultures/Afriscope.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.