GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Numérique: la France débutera le prélèvement de la taxe Gafa dès le 1er janvier 2019 (Le Maire)
    • Une armée du Kosovo est «irréversible», selon le président kosovar Hashim Thaci avant une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU
    • Brexit: accord entre la Suisse et la Grande-Bretagne sur le maintien des règles en vigueur dans le transport aérien
    • Football : l'Olympique lyonnais (France) affrontera le FC Barcelone (Espagne) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • Football : le Paris Saint-Germain (France) affrontera Manchester United (Angleterre) en huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • Gilets jaunes: Macron organise mardi une réunion à l'Elysée sur le grand débat
    • Industrie automoblie: le conseil d'administration de Nissan échoue à nommer un successeur à Carlos Ghosn (communiqué)
    • Sécurité routière: le nombre de morts sur les routes en recul de 1,8% en novembre (officiel)

    L’agriculture moderne et de la qualité de l’air

    Charlotte Lepitre, coordinatrice du réseau santé environnement à France nature environnement. RFI/Sayouba Traoré

    Ce qu’il est essentiel de retenir dans cette affaire tient en deux ou trois données. Premièrement, l’agriculture pollue l’air que nous respirons. Deuxièmement, l’agriculture est à son tour négativement impactée par cette pollution de l’air. Dans le même temps, se nourrir est un impératif pour tout être vivant. Donc, au final, il faut produire plus et mieux, donc augmenter d’autant les dégâts.

    Il y a en France, un dispositif national pour la surveillance de cette qualité de l’air. C’est ATMO France, qui regroupe les Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air ou AASQA. Ce dispositif national emploie plus de 550 experts, c’est-à-dire des ingénieurs, des techniciens, des informaticiens, des chargés de communication. Leur mission principale consiste à surveiller, prévoir, informer et réaliser des études sur la qualité de l’air ambiant.

    Plus largement, les différents dispositifs nationaux visent à étudier la situation, et déterminer ce qu’il convient de faire, de sorte à ne pas reproduire ailleurs dans le monde les erreurs qui ont été faites dans les pays développés. Cela, c’est l’idéal. Toutefois, l’homme change moins vite que ses propres inventions.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.