GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
Mardi 22 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 24 Janvier
Vendredi 25 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: le missile contesté par les Etats-Unis respecte le traité nucléaire INF (armée russe)
    • Erdogan en Russie pour discuter de la Syrie avec Poutine; les deux dirigeants ont convenu de coordonner leurs opérations sur le terrain
    • Canberra s'inquiète de la disparition possible en Chine d'un dissident de nationalité australienne, l'écrivain Yang Hengjun
    • Cable sous-marin rompu: panne gigantesque d'internet à Tonga, pays virtuellement coupé du monde
    • En Thaïlande, le roi Maha Vajiralongkorn signe un décret annonçant la tenue prochaine d'élections législatives
    • Tennis-Open d'Australie: l'Américaine Serena Williams battue en quarts malgré 4 balles de match face à la Tchèque Karolina Pliskova

    Le metteur en scène Thomas Jolly

    Atrée (Thomas Jolly, à droite) et Thyeste lors du banquet de « réconciliation » où Thyeste mangera – sans le savoir – la chair et le sang de ses propres trois fils. « Thyeste » de Sénèque, à la Cour d’honneur du Palais des papes à Avignon. BORIS HORVAT / AFP

    C'est le spectacle le plus attendu chaque année au Festival d'Avignon. Celui qui fait l'ouverture dans la mythique Cour d'honneur du Palais des papes. Cette année c'est le jeune metteur en scène trentenaire, Thomas Jolly qui s'y est attelé avec une pièce peu montée et pour cause. Thyeste, la tragédie grecque de Sénèque est une pièce dure, crue, qui évoque l'infanticide et l'anthropophagie.


    Sur le même sujet

    • Festival d’Avignon 2018 / Théâtre

      Thomas Jolly à Avignon: «Oui, Thyeste et Atrée sont nos contemporains»

      En savoir plus

    • Festival d’Avignon 2018 / Théâtre

      Avignon: Thomas Jolly fait slamer «Thyeste» dans la Cour d’honneur

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.