GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Aujourd'hui
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chili: accord pour éviter une grève à la mine de cuivre d'Escondida (officiel)
    • Les obsèques d'Aretha Franklin fixées au 31 août à Détroit (presse)

    Amphibio, les branchies artificielles pour respirer sous l’eau

    Un designer japonnais a développé un appareillage pour respirer sous l’eau. CC0 Pixabay/MartinStr

    Nous serons tous bientôt de véritables « Poséidon » grâce aux travaux de recherche d’un ingénieur et artiste japonais. Son dispositif de branchies artificielles imprimées en 3D, permettrait de respirer sous l’eau. L’appareil se nomme Amphibio et s’inspire du système respiratoire des poissons.

    Inutile, de se déguiser en survivant de l’Atlantide, de se transformer en petite sirène ou autre triton, pour répondre enfin à l’appel du grand bleu de la salle de bain. Car plonger quelques secondes  dans les eaux profondes de sa baignoire, ne représente aucun danger de suffocation. En revanche, vivre en permanence au fond des mers sans se métamorphoser en petit poisson est une autre histoire ! C’est la raison pour laquelle un chercheur japonais spécialiste en ingénierie biomimétique, c’est-à-dire qui s’inspire de la nature pour réaliser ses machines, expérimente des branchies artificielles.

    Au sein de l’unité de recherche pluridisciplinaire du  Micro Lab qui réunit des équipes de scientifiques et d’artistes de l’Université de Tokyo et du Royal College d’Art à Londres, au Royaume-Uni, ce designer a développé un appareillage pour respirer sous l’eau. Il a imaginé cette invention en prévision de la montée des eaux que provoquera le réchauffement climatique à l’horizon 2100. Son système se nomme tout simplement Amphibio. « Tout le matériel a été imprimé en 3D, Amphibio fonctionne de la même façon qu’une branchie. Mon masque ne garde que l’oxygène, il est destiné à servir dans le futur, quand le niveau de la mer sera plus haut », argumente le chercheur japonais.

    Inutilisable en l'état mais...

    Concrètement, le dispositif stocke de l’eau, filtre l’oxygène qu’elle contient et évacue le dioxyde de carbone rejeté par les poumons de son utilisateur. Aucun volontaire n’a encore testé sa trouvaille. Le masque Amphibio reste pour l’instant plongé dans un aquarium, un tube le relie à une bombonne injectant un mélange gazeux carbonique qui correspond à la concentration de CO2 quand une personne respire.

    Cette simple démonstration artistique du concept, semble en l’état inutilisable dans la réalité, l’oxygène tiré de l’eau serait insuffisant aux besoins d’une respiration normale et la bombonne de gaz carbonique est réellement encombrante. Mais l’ingénieur ne se décourage pas, il espère à terme proposer une combinaison de plongée recouverte de ses branchies artificielles, avec toutefois l’inconvénient de traîner toujours derrière soi une bouteille de gaz carbonique et une autre contenant en secours une réserve d’oxygène.

    Ce joli projet qui ne manque pas d’air nous promet, en revanche, d’ici à la fin de ce siècle, de visiter tous les mondes engloutis de notre planète bleue, bientôt submergée par les flots.

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.