GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Aujourd'hui
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Auto-école pour Intelligence artificielle

    La voiture google sans conducteur devant le siège social de Goofle à Montain View, dans l'Etat de Californie. Justin Sullivan/Getty Images

    Qu’ils soient équipés de roues ou d’hélices, comme les drones taxis, ne change rien à l’affaire ! Les véhicules autonomes restent de simples machines bardées de capteurs qui obéissent sans improvisation aux instructions de leurs codes informatiques. Mais des chercheurs du Royaume-Uni en s’inspirant des méthodes d’apprentissage des auto-écoles ont développé un programme qui permet sans aucune connaissance routière d’enseigner à une voiture robot l’art de la conduite.

    La voiture 100 % automatisée, dont on nous vante les performances et la fiabilité à grand renfort de publicité, n’est peut-être pas encore tout à fait au point. La firme américaine Uber a dû renoncer en mars 2018 à ses expérimentations de véhicules intelligents après une collision en Arizona qui a coûté la vie à une cycliste qui traversait la chaussée. Du côté des semi-automatiques, les affaires ne vont pas mieux ! Comme le confirment les déboires de la société d’Elon Musk avec ses nouvelles Tesla mises en cause dans de multiples carambolages. Bref, il semblerait que ça bug sérieusement dans la programmation de nos bolides autonomes.

    Rappelons que pour cartographier leur environnement et détecter les obstacles à 360 °, les algorithmes embarqués dans les véhicules automatiques analysent une quantité phénoménale de données que délivre une batterie de capteurs à ultrasons, de caméras et autres radars laser intégrés dans la carrosserie. Des programmes ultra-sophistiqués, mais qui nécessitent un paramétrage complexe pour que les voitures autonomes évitent le moindre événement inattendu qui surgirait sur la route.

    Des méthodes d’apprentissages semblables aux auto-écoles

    Comment simplifier l’apprentissage de la conduite à nos robots routiers ? Les chercheurs du Royaume-Uni de l’université de Cambridge qui ont fondé leur propre jeune pousse dénommée Wayve, ont mis au point une intelligence artificielle qui a appris à piloter sans connaissance préalable. Leur dispositif s’inspire des méthodes de formation des jeunes conducteurs dans les auto-écoles, c’est-à-dire en laissant à l’élève, expérimenter de façon empirique, sous le contrôle d’un moniteur, la pratique de la route. Le système des chercheurs se compose d’un réseau neuronal qui emploie qui emploi une méthode d’apprentissage particulière pour IA se nommant « enseignement par renforcement ».

    Concrètement, les ingénieurs se sont servis pour réaliser leurs tests d’une Renault Twizy équipée d’une seule caméra à l’avant. L’apprentie virtuelle a corrigé petit à petit ses erreurs de trajectoire, grâce aux conseils d’un conducteur humain à bord du véhicule. Le résultat est assez impressionnant ! Une vingtaine de minutes et moins de vingt tentatives ont suffi pour que le programme intègre dans ses neurones artificiels les rudiments de la conduite. Reste plus maintenant qu’à développer des auto-écoles pour intelligence artificielle ! Seront-elles obligées de passer un permis à points comme les humains ? Ça c’est une autre histoire !

    Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.