GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Aujourd'hui
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Dans la musette des cyclistes du Tour de France

    Peter Sagan (d) devance Alexander Kristoff (c) et Arnaud Demare (g) dans la 13e étape du Tour de France à Valence, le 20 juillet 2018. REUTERS/Stephane Mahë

    Le Tour de France est en soi une épopée, un tour de force. Il y a un siècle, les étapes étaient plus longues encore, les coureurs s'élançaient dans la nuit pour franchir en fin d'après-midi la ligne d'arrivée. Le ravitaillement en était à ses balbutiements, chaque coureur s'occupait en somme des provisions qui le feraient tenir, sans soutien ou logistique réels mis en place par l'organisation. Avant de gagner, et bien avant de se préoccuper du temps réalisé et des secondes à grappiller sur l'adversaire, la priorité était de trouver à manger et à boire pour tenir tout au long de l'étape, et du Tour. Dans les villages, les bars sont pris d’assaut, les caves dévalisées, les clichés de coureurs pédalant une bouteille de bière ou de vin à la main sont légions. La diététique en est à ses balbutiements. Les coureurs sont eux dans un excès permanent, suivant les conseils des médecins, et les modes alimentaires, les lubies du moment - indépendamment évidemment du dopage et des substances qui viendront gâcher l'image du sport et les exploits des coureurs. Excès de viande, par exemple, dans les premières années du Tour. Il est dit alors que pour avoir de l'énergie, il faut nourrir ses muscles avec du muscle. Consigne prise au pied de la lettre, les coureurs mangeaient plus de 2 kilos de viande par jour. Même chose pour le sucre quelques années plus tard, les coureurs bourraient leurs poches de carrés et s'en gavaient jusqu'à tomber malade. L'alcool aussi a longtemps été en vogue, certains coureurs d'ailleurs ont passé la ligne d'arrivée en roulant en zigzag. (Ce fut le cas en 1914 du coureur Faber, victorieux de l'étape).

    Le Tour de France : un laboratoire à ciel ouvert extraordinaire pour les médecins, les nutritionnistes et les chercheurs.

    Comment le corps supporte-t-il l'effort de quoi a-t-il besoin, les coureurs supportent-ils la nourriture industrielle ? Les cyclistes deviennent les «cobayes» des recherches en matière de nutrition, comme par exemple pour préparer les militaires aux rations de combat. Dans les années 60/80, des coureurs comme Fausto Coppi étaient étroitement suivis par des professionnels de santé qui expérimentaient de nouveaux aliments retrouvés par la suite dans l'alimentation : des plantes, des probiotiques réputés bons pour la flore intestinale. Les cyclistes sont à la pointe de l'alimentation et annoncent souvent de quoi sera faite l'alimentation de demain.

    Incontournable banane
    Dans la musette, les «vrais aliments» sont cependant toujours les plus appréciés. La banane est la star, arrivée en Europe et goûtée à la fin du 19ème, elle reste aujourd'hui la meilleure alliée du sportif. Comme le gâteau de riz. De nombreuses équipes cyclistes ont désormais avec elles un cuisinier pour préparer les repas des coureurs, et scoop : la notion de plaisir est à la mode ! Plaisir et bonheur de manger de bons produits, et gagner ainsi de précieuses secondes sur chaque étape : le moral c'est primordial !

    - Pierre Carrey, journaliste à Libération, auteur de «Le Tour de France à dévorer», publié chez Direct Vélo
    - Pierre Moncorgé, coureur de l'équipe de 3ème division suédoise Memil-CCN Pro Cycling (3ème de la 4ème étape du Tour du Rwanda 2012).

    Pour la musique :
    «Love Burger», de Bazbaz
    «Le vol du bourdon», de RIMSKY KORSAKOV NICOLAI interprêté par l'orchestre de Philadelphie.

    Pour en savoir plus :
    - Le Tour de France 2018 sur RFI
    - et les vidéos sur le Tour avec les supporters de notre reporter Stéphane Lagarde
    - Vidéos Youtube Rfi

    - Le site Direct Vélo
    - Les secrets du Tour de France de José-Fralon, publié à la Librairie Vuibert, « Vive le tour », Louis Malle, 1962.

    Recette

    Gâteau de riz

    Pour 6 personnes

    Riz rond : 200 g
    Lait entier : 1 l
    Jaunes d'oeufs : 3
    Sucre en poudre : 80 g
    Gousse de vanille : 1
    Crème liquide entière : 5 cl
    Sel fin : 1 pincée

    1/ Rincer le riz et le mettre dans une casserole, puis le couvrir largement d'eau froide et ajouter une pincée de sel fin. Porter à ébullition et cuire pendant 3 à 4 min.

    Stopper ensuite la cuisson du riz en l'égouttant et en le rinçant sous l'eau froide.

    2/ Préchauffer le four à 160 °C (th. 5-6).

    3/ Dans une casserole, porter le lait à ébullition avec la gousse de vanille fendue, puis ajouter le riz et cuire à feu doux durant 30 min en remuant constamment.

    Dans une poêle à fond épais, disposer le sucre et réaliser un caramel. Une fois la couleur désirée obtenue, chemiser les moules en tapissant le fond et les bords.

    Blanchir les jaunes d'oeufs et le sucre, verser la crème puis ajouter ce mélange au riz. Bien mélanger l'ensemble.

    4/ Transvaser la préparation au riz dans des ramequins, puis les placer au bain-marie dans le four durant 30 min à 160°C (th. 5-6).

    Après refroidissement, démouler ou déguster directement dans les ramequins.

     


    Sur le même sujet

    • Priorité santé

      Sport et nutrition

      En savoir plus

    • Le Conseil Santé

      La réhydratation après le sport

      En savoir plus

    • Cyclisme

      Tour de France : Sagan, la vie en vert

      En savoir plus

    • Cyclisme

      Tour de France: Froome bousculé, un geste malheureux mais prévisible

      En savoir plus

    • Cyclisme

      Tour de France : Geraint Thomas, la menace fantôme pour Froome

      En savoir plus

    • Douceurs d'Alep

      Douceurs d'Alep

      Dans Le goût du monde, nous empruntons une route aujourd'hui désertée, celle qui conduit en Syrie, au nord du pays, près de la frontière …

    • Festins imaginaires

      Festins imaginaires

      « Il faudra témoigner évidemment, mais il faudra surtout que l'on nous croie », l'écrivain français poète …

    • Barcecue: la cuisine du feu ou l'art de la braise

      Barcecue: la cuisine du feu ou l'art de la braise

      Le feu est l'un des modes de cuissons les plus anciens et les plus répandus au monde. De l'Ethiopie aux steppes d'Asie, du Texas aux îles sous …

    • Cuisine palestinienne: la cuisine d'un peuple

      Cuisine palestinienne: la cuisine d'un peuple

      Dans les pays du Levant, les frontières culinaires se mêlent et se confondent depuis des millénaires. Les racines de ces cuisines sont nées …

    • Maître d'hôtel : le goût et l'art du service

      Maître d'hôtel : le goût et l'art du service

      Ôtez-vous de la tête que le service est synonyme de servitude. Le service est un art, un savoir-faire. Il évolue de pays en pays. En France, c'est …

    • Tout miel

      Tout miel

      « Au commencement était le miel ».… Cette phrase pourrait être le début d’un conte dans lequel on parlerait des …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.