GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une de la presse à Kinshasa

    Kamanda wa Kamanda. © Thomas Nicolon

    C'est le discours sur l'état de la nation prononcé jeudi par le président Kabila qui a focalisé l'attention des journaux de la RDC. « Un discours souverainiste devant le Parlement réuni en congrès », constate Le Maximum qui souligne que l'opinion attendait que Joseph Kabila se prononce sur son avenir politique immédiat, et qu'il n'en a finalement rien été. « Encore une fois, le chef de l'Etat rd-congolais a surpris tout son monde en disant plutôt toute sa passion pour son pays » ajoute le bihebdomadaire . Et le confrère de paraphraser Joseph Kabila : « Le Congo vivra à jamais comme nation libre et comme Etat souverain et indépendant ». « Le Raïs a démontré sa détermination à défendre la souveraineté du Congo », s'est confié maître Tunda -un des ténors du PPRD- au quotidien Forum des AS.

    La Tempête des Tropiques, de son côté, considère que Joseph Kabila est passé à côté de l'essentiel, préférant « entretenir le flou sur son avenir politique et vanter des réalisations sans impact sur le social de la population ». Et pour Le Phare qui titre : « Joseph Kabila passe à côté de la plaque », ce journal considère que « tout au long des 50 minutes de sa prestation, Joseph Kabila a superbement ignoré les questions lancinantes du dépôt ou non de sa candidature à la présidentielle de décembre 2018, du dauphin supposé fédéré les voix de la MP et du FCC pour la bataille à la présidentielle, des mesures de décrispation politique, de la machine à voter, de la restructuration de la Céni ». Ce quotidien parle d'un « bilan contestable » présenté par le président de la République et conclut : « Le social du Congolais est si catastrophique que la majorité silencieuse exige un changement de gouvernance au sommet de l'Etat » (fin de citation).

    Autre titre dans les journaux, des changements au sein de l'armée nationale

    Le Maximum se félicite ainsi de la dernière restructuration des forces de sécurité et de défense. Pour ce journal, la caractéristique principale de l'équipe placée aux commandes des FARDC « semble être l'efficacité au sein d'une armée résolument tournée vers l'avenir ». De son côté, Forum des AS parle des échos favorables parvenus à sa rédaction au sujet de la réhabilitation du général John Numbi, l'un des nominés. « Bien apprécié au vu des résultats jugés satisfaisants lorsqu'il était à la force aérienne, et à la PNC on lui reconnait la paternité des installations actuelles du commissariat général », soutient le journal.

    Inquiétude et déception en revanche à La Voix des Sans Voix, selon La Tempête des Tropiques. Pour ce journal, « à l'ONG La Voix des Sans Voix on se dit choqué et on craint pour la sécurité des Défenseurs des Droits de l'Homme en général et celle de La VSV en particulier ». « A l'ONG, John Numbi est toujours considéré comme le suspect numéro 1 dans l'assassinat en 2010 des défenseurs des Droits de l'Homme Floribert Chebeya et Fidèle Bazana », expliquent les confrères.

    Enfin, La Référence Plus et Le Potentiel s'intéressent à la loi sur les anciens chefs d'Etat élus, selon la version adoptée par l'Assemblée nationale. Pour Le Potentiel, la MP se distribue privilèges et avantages. « L'initiateur de la loi ne se reconnait pas dans cette version », note le journal.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.