GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
    • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
    • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
    • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
    • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
    • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
    • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
    • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
    • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)

    Repenser la mondialisation avec Serge Gruzinski

    Serge Gruzinski, lors de sa conférence inaugurale des Jeudis de l’IHEAL, le 21 janvier 2016. Pierre Roux/IHEAL

    A écouter ou réécouter, je vous propose une sélection de nos meilleures émissions jusqu’au début du mois de septembre 2018.
    Changeons de point de vue, regardons l’histoire de la mondialisation autrement, c’est la proposition de Serge Gruzinski, lors de sa conférence inaugurale des Jeudis de l’IHEAL, et c’est en exclusivité sur RFI en 2016.

    « L’avenir est un miroir où se reflète le passé », écrit Serge Gruzinski*, Grand prix international d’Histoire 2015.

    Car, depuis des années, Serge Gruzinski s’intéresse à l’histoire longue, globale et connectée, il cherche l’expérience fondatrice de la mondialisation, et il la trouve dans la conquête de l’Amérique par les Espagnols à la renaissance.

    L’historien nous parle avec une grande clarté de l’occidentalisation et du métissage, mais aussi du regard de la chrétienté et de l’islam sur la conquête du nouveau monde. Pour Serge Gruzinski, on ne peut comprendre l’occidentalisation de l’Amérique latine sans revenir à l’histoire de l’Afrique et au commerce des esclaves.

     

    Avec Olivier Compagnon, le directeur de l’IHEAL, nous vous proposons de partager la pensée de Serge Gruzinski sur l’Amérique latine et la mondialisation.

    * Serge Gruzinski
    Directeur de recherche émérite au CNRS et ancien directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Serge Gruzinski a produit une oeuvre majeure sur la mondialisation ibérique du XVIe siècle et sur l'histoire des sociétés de l'Amérique coloniale, traduite dans de nombreux pays. Parmi ses livres les plus marquants, figurent La guerre des images de Christophe Colomb à Blade Runner 1492-2019 (1990) ; La pensée métisse (1999) ; ou encore Les quatre parties du monde. Histoire d'une mondialisation (2004). Son dernier livre, L'histoire, pour quoi faire ? (2015), suggère de lire les multiples bouleversements affectant les sociétés contemporaines à l'aune d'un passé de plus en plus négligé à l'heure actuelle.
     

    ** Les jeudis de l'IHEAL


    Sur le même sujet

    • «Aujourd'hui l'économie»

      La face cachée de la mondialisation

      En savoir plus

    • Arts plastiques / La Triennale 2012 / Entretien

      Okwui Enwezor : «La proximité est un symptôme de la mondialisation»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.