GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Mars
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cyclone au Mozambique: le bilan dépasse les 200 morts, selon le président Filipe Nyusi
    • L'Italie saisit le navire humanitaire bloqué au large de Lampedusa (ministère Intérieur)
    • Commerce: de hauts responsables américains à Pékin la semaine prochaine (responsable américain)
    • Venezuela: Trump appelle les militaires à mettre fin à leur soutien à Maduro
    • Cortèges CGT-FO: 131000 manifestants en France selon Castaner, près de 350000 pour la CGT
    • Brexit: tout report aura «un coût économique et politique» (Barnier)
    • Etudiants en médecine en France: l'Assemblée vote la suppression du «numerus clausus»
    • Trump: les États-Unis et le Brésil «n'ont jamais été aussi proches»

    The Emidy Project: l’esclave devenu violoniste et compositeur

    Affiche du spectacle «The Emidy Project». Tunde Jegede

    C’est un cas unique dans l’histoire de la musique. Premier compositeur de la diaspora africaine né en Guinée en 1775, Joseph Antonio Emidy fut esclave au Brésil, puis violoniste virtuose au Portugal avant d’atterrir au Royaume-Uni et devenir l’une des figures musicales les plus remarquées de son temps. Ce parcours exceptionnel est retracé à travers un disque et un spectacle bouleversant. Intitulé « The Emidy Project - Odyssée d’un esclave musicien », il est conçu à quatre mains par l’Anglo-Nigérien Tunde Jegede et l’Argentine Diana Baroni. Carmen Lunsmann a rencontré cette dernière qui interprète également le chant et la flûte du projet labellisé par l’UNESCO au sein de leur programme La route de l'esclave.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.