GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Aujourd'hui
Mardi 21 Août
Mercredi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La solidarité climatique avec l’entreprise sociale Reforest’Action (Rediffusion)

    Stéphane Hallaire, président de l’entreprise sociale Reforest’Action basée à Rueil Malmaison en France. RFI/Sayouba Traoré

    Les forêts sont des formations végétales indispensables à la vie sur Terre qui couvrent environ 30,6 % de la superficie terrestre mondiale (FAO, 2015). En 2015, 93% de la superficie des forêts du monde est formée de forêts naturelles (forêts primaires et forêts secondaires qui se sont régénérées naturellement). Les forêts sont des sources de nourriture, de refuge, de combustibles, de vêtements et médicaments pour de nombreuses populations.

    Alors que les forêts apportent des services cruciaux pour la vie sur Terre, la déforestation, qui existe depuis des dizaines de milliers d’années, est devenue massive. Il y a quatre siècles, 66 % des terres étaient recouvertes de forêt, aujourd’hui, seulement un tiers. Alors qu’en 1990 les forêts couvraient environ 4 128 milliards d’hectares ou 31,6 % de la superficie mondiale des terres, en 2015 elles ne couvraient plus que 3 999 milliards d’hectares ou 30,6% des terres, selon le rapport 2015 de la FAO.

    Et cette déforestation massive n’est pas sans conséquence. D’abord la perte de biodiversité. Les forêts hébergent plus de 80% de la biodiversité terrestre et représentent l’un des derniers refuges pour de très nombreuses espèces animales et végétales. C’est pourquoi la déforestation est une catastrophe aussi bien pour l’homme que pour les autres espèces, puisqu’on estime que 27 000 espèces animales et végétales disparaissent chaque année à cause d’elle. Ensuite, la diminution des ressources en eau. Les forêts aident à reconstituer les nappes phréatiques si cruciales pour l’eau potable. Ainsi, les trois quarts de l’eau accessible proviennent de bassins versants forestiers. Ainsi, les deux tiers des grandes villes des pays en développement dépendent des forêts pour leur approvisionnement en eau potable.

    Tout cela n’est pas sans impact sur la vie quotidienne des communautés.  Les forêts sont des sources de nourriture, de refuge, de combustibles, de vêtements et médicaments pour de nombreuses populations. Ainsi, selon la FAO, 60 millions de peuples autochtones dépendent presque entièrement des forêts ; 300 millions de personnes vivent dans ou aux alentours des forêts et plus de 1,6 milliard de personnes dépendent à divers degrés des forêts pour vivre !

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.