GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attentat en Iran: les Etats-Unis condamnent «toute attaque terroriste, n'importe où» (Nikki Haley)

    Brazzaville promeut ses produits locaux

    Des bouteilles de gaz butane à Pointe noire, au Congo-Brazzaville. (Image d'illustration) DR

    Diversifier une économie dépendante du pétrole, voilà le mot d’ordre martelé par les autorités congolaises. Et les initiatives en ce sens se multiplient. Ainsi, le Centre congolais du commerce extérieur (CCCE) vient de lancer la deuxième édition de la foire multisectorielle de Brazzaville ; une opportunité de montrer le potentiel agricole et agro-industriel du pays. C’est l’Afrique Économie du jour, il est signé Loïcia martial à Brazzaville.

    « Encouragez-nous en consommant des produits locaux made in Congo », indique une banderole affichée sur le bâtiment inachevé où les organisateurs de la foire ont logé leurs bureaux.

    Des produits bruts sortis du sous-sol, fabriqués par des Congolais dans l’agroalimentaire ou dans l’accompagnement de l’élevage, c’est ce qu’on peut trouver dans les différents stands comme celui de la Société agricole de raffinage industriel du sucre (SARIS) tenu par Miya Malanda :

    « Saris produit le sucre Princesse Tati. Notre particularité est que ce sucre est fait à base de la pure canne à sucre produite à Nkayi dans le Département de la Bouenza (sud-ouest) », raconte Mlle Malanda.

    Eloigné du centre des affaires, le site sablonneux de la foire qui s’étend sur plus de 20 000 mètres carrés appartient à un particulier. Dans son stand presque totalement ouvert, Brèche Mérite Moukogo, expose des produits de la société congolaise Eco-Oil Energy ; produits sollicités chaque jour ou presque dans les ménages :
    « Nous avons précisément un produit phare : l’huile de palme qui vient de la Sangha au nord du Congo. Nous avons aussi de l’huile végétale. Ce sont des produits qui sont riches en vitamines E et A. Ce sont des produits congolais, faits au Congo et purement congolais », se félicite M. Moukogo

    Brèche Mérite Moukogo appelle les décideurs à initier une politique adaptée à la promotion des produits congolais qui, parfois sur leur propre marché subissent une concurrence déloyale :

    « On a un comportement chez nous : le Congolais est complexé et n’aime pas consommer ce qui vient de lui-même », a-t-il fait remarquer.

    Les 50 stands de la foire resteront ouverts jusqu’au 15 septembre. Basile Obongui, directeur général du Centre congolais du commerce extérieur justifie pourquoi la Foire doit s’étaler sur plusieurs semaines :

    « Plusieurs Congolais ne savent pas encore ce que signifie la foire. Donc, si on fait une foire de trois ou quatre jours comme en Europe, personne ne comprendra ce que ça veut dire. C’est pour cette raison qu’il faut faire comme on le fait maintenant ; puis arrivera un moment où les gens comprendront la foire et on pourra faire une foire de deux jours », a-t-il expliqué.

    « Diversification de l’économie en vue de la promotion des produits made in Congo », c’est le thème de la Foire qui, selon Basile Obongui, n’a pas été choisi au hasard.
    « Notre économie était seulement basée sur le pétrole. Maintenant avec la chute drastique du prix du pétrole, on se réveille pour dire qu’il faut maintenant produire autre chose. On ne peut pas fonder une économie sur un seul produit ; cela nous coûte cher aujourd’hui parce que tout le monde avait les yeux rivés sur le pétrole », a affirmé M. Obongui.

    Au moins 200 000 visiteurs sont attendus jusqu’à la clôture de l’évènement.


    Sur le même sujet

    • Congo-Brazzaville

      Congo-Brazzaville: le ministre des Hydrocarbures dans la tourmente

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Congo-Brazzaville [4/5]: retour de l'aide alimentaire à une population malnutrie

      En savoir plus

    • Congo-Brazzaville

      Congo-Brazzaville: une nouvelle loi foncière entre en vigueur

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.