GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Mai-68 et après, une histoire économique et sociale de la Ve République

    Les ouvriers grévistes de la Régie Renault qui occupent leurs usines depuis la veille écoutent le discours d'un responsable de la CGT à Boulogne-Billancourt le 17 mai 1968. AFP/Jacques Marie

    Il y a cinquante ans, en mai 1968, la France était en ébullition. Les étudiants avaient pris les rues de Paris, des barricades étaient dressées et le 20 mai, le monde du travail se mettait en grève. Le 27 mai, les accords de Grenelle étaient signés. Ils octroyaient aux salariés des augmentations de salaires, des congés supplémentaires et autorisaient la création de sections syndicales dans les entreprises. Mai 68 ne fut donc pas seulement une révolution sociétale, mais aussi un mouvement social de très grande ampleur.
    Mais on ne peut isoler ces évènements de l’histoire économique et sociale de la Ve République. Une Ve République créée en 1958, et au cours de laquelle crises économiques et revendications syndicales n'ont pas manqué. C'est donc à une histoire croisée de l'économie et du syndicalisme français, au cours de la Vème République, que nous invite aujourd’hui Eco d’ici Eco d’ailleurs grâce à de très nombreux sons d’archives et à l’analyse de deux universitaires.
    (Rediffusion du 12 mai 2018).

    Stéphane Sirot est historien, spécialiste de l'histoire et de la sociologie des grèves et du syndicalisme. Il enseigne à l'Université de Cergy-Pontoise. Il a publié en 2011 Le syndicalisme, la politique et la grève, aux éditions de l'Arbre bleu. Et 1884, des syndicats pour la République, en 2014, aux éditions de Bord de l'eau.

    Benjamin Coriat est professeur d'économie à l'Université Paris 13. Il est, par ailleurs, membre du collectif des Economistes Atterrés.

    Reportage de David Baché 13/05/2018 Écouter

    L'un des bastions du monde ouvrier et du monde syndical en mai 1968, c'était Renault Billancourt aux portes de Paris. Ecoutez le reportage de David Baché qui a retrouvé des ouvriers de Renault qui avaient fait grève à l'époque.

    REPORTAGE DAVID BACHE / RENAULT BILLANCOURT

    Nathanaël London au micro de Jean-Pierre Boris 13/05/2018 Écouter

    Plus tard, en 1981, au sein de Renault, on pouvait trouver un militant à l'accent américain. Nathanaël London arrive en France, dans les années 1970, après un parcours de militant très actif contre la guerre du Vietnam et contre la ségrégation raciale aux Etats-Unis. En 1981, il est recruté comme cariste, au bas de l'échelle. Il raconte son expérience de syndicaliste au micro de Jean-Pierre Boris.


    Sur le même sujet

    • Vous m'en direz des nouvelles !

      Romain Goupil, Mai 68 et l'Histoire en marche

      En savoir plus

    • Si loin si proche

      Sous les pavés, la terre... L’Ardèche après mai 1968

      En savoir plus

    • France / Mai 68

      Mai-68: retour sur la nuit des barricades à Paris

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Face aux inégalités de revenus croissantes, la santé en question

    Face aux inégalités de revenus croissantes, la santé en question
    Cette semaine, Emmanuel Macron, le président français, a dévoilé un plan de trois milliards d'euros visant à adapter le système de santé français à la démographie française. (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.